Gayvox.fr
Actualités & Gayvox et toi

Gayroméo, hors la loi en Fance ?

 

Prostitution sur Internet et Web 2.0 : quelles responsabilités ?

 



Racolage et proxénétisme connaissent un fort développement sur Internet. Pour autant, les responsabilités de chacun sont souvent délicates à établir, surtout dans l’univers communautaire ou une grande part du contrôle est laissée à l’utilisateur lui-même.



Qui n'a pas entendu parler de ce site européen Gayroméo ou Rentboy ?  Ces multiples services prétendus gratuits, des rapports directes et souvent très sexe...
Un des avantages majeurs de Gayromeo pour ses utilisateurs est sa grande gratuité : vous pouvez parler à qui vous voulez, voir les photos en haute résolution...
Autre détail de taille : c’est un site international. 
Services que bien d'autres sites de rencontres sont capable de proposer plus ou moins gratuitement afin d'assurer une viabilité économique à la structure même de ces sites..




Escort

 

 

Mais que cache cette gratuité sur Gayroméo ?

La petite option qui tue (et assez borderline) : il y a une rubrique escort boy en libre accès, ou toutes les fonctionnalités sont prévues et  proposées à celui qui souhaite s'improviser Escort / Prostitué via un réseau international moyennant une souscription payante et reversée au site Gayroméo. C’est en faisant mon curieux et en allant voir les profils des escorts que j’ai pu découvrir que trois de mes ex  se prostituaient et offraient leurs services pour 150 euros de l’heure. (Certains peuvent afficher des tarifs bien plus élevés. 
D’abord choqué, je me suis ensuite dit que j’avais fait de sacrées économies ;)....   Au delà de ce constat et de cette boutade..

Quoi dire et penser...  Il y des lois qui en France et dans un certain nombre de pays en Europe condamnent le proxénétisme et la prostitution.

Afin d'élargir les services internationaux de Gayromeo et afin d'éviter des problèmes juridiques avec la législation allemande relativement stricte pour la protection des enfants et des jeunes, Gayromeo a été exploité par PlanetRomeo BV situé à Amsterdam, Pays-Bas depuis Septembre 2006.
Gayroméo est il un site qui fabrique sa popularité grâce à sa gratuité et son aspect plus permissif que d'autres sites européens en assurant son modèle économique par le proxénétisme de garçons en ligne ? Ou est la déontologie ? Doit-on, utilisateur de services de rencontres, cautionner ce type de site, sous prétexte de gratuité ?


Plusieurs études et ouvrages parus récemment mettent en évidence l'importance grandissante du phénomène de prostitution sur Internet. Une des raisons avancée pour expliquer le développement de cette "cyber-prostitution" serait la création du délit dit de "racolage passif", par la loi de 2003 pour la sécurité intérieure : la prostitution aurait quitté la rue pour les espaces d'Internet, moins dangereux et surtout moins exposés aux interventions policières.



Le racolage via Internet est il légal ?


Ce développement de la prostitution sur Internet conduit tout d'abord à s'interroger sur le point de savoir si elle est illégale et si les sites de prostitué(e)s sont susceptibles de constituer un délit de "racolage" ? Pour répondre à cette question, il convient avant tout de rappeler l'article 225-10-1 du code pénal, selon lequel "Le fait, par tout moyen, y compris par une attitude même passive, de procéder publiquement au racolage d'autrui en vue de l'inciter à des relations sexuelles en échange d'une rémunération ou d'une promesse de rémunération est puni de deux mois d'emprisonnement et de 3.750 euros d'amende".

Si la rédaction du texte est pour le moins large, la jurisprudence s'est montrée restrictive dans l'application de ce délit. Ainsi, plusieurs juridictions ont considéré qu'il ne pouvait y avoir délit à défaut de constatation d'actes commis en vue d'inciter quiconque à des relations sexuelles rémunérées. Concrètement, cela suppose par exemple des "paroles ou gestes expressifs pouvant constituer une invitation à avoir des rapports sexuels".

A la lumière de la jurisprudence, la cyber-prostitution ne constituerait donc pas du racolage, dans la mesure où la prostituée ne ferait sur son site que la description de services d'accompagnement ou de massages, de nature privée, sans clairement expliciter la nature des services réellement proposés, ni inciter à des relations tarifées... Tel est d'ailleurs le sens d'une réponse du ministère de l'Intérieur au député Godfrain, de juin 2007, aux termes de laquelle le ministère considère que : "[La prostitution étudiante] (...) doit recourir au démarchage par Internet, que la jurisprudence n'assimile pas au racolage défini et sanctionné pénalement."

Pour autant, une telle réponse ministérielle n'a pas valeur réglementaire et il demeure théoriquement possible, voire probable, qu'une juridiction condamne une proposition de prostitution sur Internet sur le fondement du délit de racolage.

Reste que la poursuite d'un tel délit se heurterait probablement à un problème d'application territoriale de la loi pénale. A considérer en effet que le site Internet incriminé ne se trouve pas en France - hypothèse assez probable, il semblera difficile de le poursuivre dans la mesure où l'acte délictueux, la proposition de relations sexuelles tarifées, sera certainement réputé avoir été commis dans le pays ou le site est établi.


Comment devient-on proxénète ?


La cyber-prostitution ne saurait pour autant être considérée comme légale en droit français. Une décision du 8 mars 2007 rendue par le Tribunal de Grande Instance de Bobigny vient de le démontrer, en condamnant du chef de proxénétisme un développeur de sites Internet pour prostituées. Il a été reproché à ce dernier  "d'aider, d'assister ou de protéger la prostitution d'autrui" en créant, moyennant rémunération, des sites Web de prostituées.

Dans la mesure où dans cette affaire l'auteur agissait en pleine connaissance de cause, la décision apparaît logique au regard de la loi pénale. On ne voit en effet pas pourquoi celui qui crée un site Internet ne serait pas proxénète, alors que la jurisprudence a reconnu des faits de proxénétisme dans le fait de prêter une camionnette à une prostituée, de publier des annonces racoleuses dans des journaux ou de mettre des lignes téléphoniques à disposition de prostituées. La relative tolérance qui semble prévaloir pour le délit de racolage sur Internet n'a pas cours s'agissant des proxénètes : une telle politique semble se comprendre en ce qu'elle tend à dissuader et  sanctionner des exploitants, plutôt que pénaliser celles et ceux que l'on considère comme des victimes.

Si le proxénétisme peut être commis en aidant ou assistant la prostitution d'autrui, il est aussi incriminé par le Code Pénal sous une autre forme qui concerne très directement les éditeurs de sites Internet : l'intermédiation.

Ainsi, l'article 225-6 sanctionne de sept ans d'emprisonnement et de 150.000 euros d'amende, le fait de "faire office d'intermédiaire entre deux personnes dont l'une se livre à la prostitution et l'autre exploite ou rémunère la prostitution d'autrui."

Plusieurs sociétés de  "minitel rose" ont d'ailleurs été condamnées pénalement sur ce fondement. Il leur était reproché de laisser publier des messages de nature prostitutionnelle évidente et de s'interposer ainsi entre prostituées et clients, en parfaite connaissance de cause. Les sites de rencontres font depuis longtemps face à cette problématique et la majorité échappent à la sanction pénale en mettant en garde leurs utilisateurs, en surveillant scrupuleusement leurs services et en supprimant tous messages ou annonces racoleuses. Cette modération doit permettre d'éliminer l'élément intentionnel du délit, à savoir la conscience de permettre la prostitution d'autrui.

 

Escort

 

En savoir + :

Enquête sur les escort boys par les Inrocks

Sous bonne escort par un bloggeur gay

Prostitution masculine en Europe

Prostitution étudiante : métro, fac, tapin

 

Le 18 janvier, Canal + diffuse un téléfilm inspiré du livre « Mes chères études » de Laura D., sur la prostitution étudiante. L’auteur, revient sur l’engrenage qu’elle a vécu et sur ce phénomène inquiétant de la prostitution étudiante « occasionnelle » auquel certaines universités essaient déjà de sensibiliser.

 

lire 28 commentaires
b... le 14/07/2013
Titre : slt les homme recherche mec actif cool
Commentaire :
recherche jh de 18 a 40ans cool
j... le 29/11/2012
Titre : joachimjacks
Commentaire :
CE PROSTITUE SUR GAYVOX
m... le 16/05/2012
Titre : mur passif docile
Commentaire :
Salut 52 ans 167 62, joli fesses, passif docile, j'aime obéir a tout tes envies, chez toi h mur actif dom. bm.
b... le 30/11/2011
Titre : sexe
Commentaire :
Salut, mec, je suis nouveau dans ce site, hâte de vous accueillir dans l'ambiance de plaisir. Bienvenue à tous, sans limite d'age
a... le 17/04/2011
Titre : tout
Commentaire :
salut
m... le 07/01/2011
Titre : JE CHERCHE HOM MUR
Commentaire :
JE CHERCHE HOM MUR ACTIF DOMINANT
m... le 26/01/2010
Titre : fin du comm' dernier :p
Commentaire :

personnellement je ne me suis jamais fait une pute et si je l'avais fait je ne m'en venterais pas , pour la seule et unique bonne raison que comme je disais ca doit rester privé! mais privé ne veut pas dire interdit! Imposer sa foie, imposer sa sexualité, ou sa moralité pour moi c'est la meme ... du moment que c'est concentant, c'est pas pire que n'importe quel commerce (comme le disais jsé plus qui dans un de ces commentaire... et oui! j'ai tout lu mdr)


merci pr le sujet ! C'est assez bien d'en parler je trouve ^^ ca m'a vraiment interesser de voir tous ces avis differents:)

m... le 26/01/2010
Titre : sujet interessant!!..bien que difficile
Commentaire :

"des regles de vie?" en voila une phrase interessante...


des regles de quelle vie? et d'apres quel point de vue?  occidental? Tout ce débat n'est qu'une question de société!c'est à dire d'endroit et d'époque.


 Si ce dont on parle est du respect de la loie, alors je suis d'accord Gayromeo ou autres sont visiblement dans l'illegalité et tres mal cachéé! Maintenant si on parle de moralité, alors je vais simplement vous donner l'exemple du Japon et de ses fameux quartiers Gay de Shibuya... de ses fameux clubs d'Hotes et Hotesses (tenus par des Yakuza pr la plus part), de ses fameux distributeurs de petites culottes ( utilisées bien sur) de lycéennes, qui permettent au salary-man moyen de deverser légalement sa perversité sur des faitiches ou photos de femmes ou hommes consentants plutot que de la reprimer et en arriver a du sexe bcps plus grave tel que le viol... ca a fait ses preuves! tous ces fameux endroits de tokyo ou sexe et argent s'entremelent... certain(e)s ont la beauté et la jeunesse, d'autres ont l'argent... alors ils s'arrangent. "Tout cela fait parti de leur culture", ou "décidement ils sont cinglés ces japs" laisse échappé le touriste occidental dans un léger sourir. Car en effet si ces valeurs nous paraissent lointaines, elles ne provoquent pas la haine qu'on a à l'encontre de nos propres vices, ici en occident, en France par exemple...Pourquoi sommes nous capable de regarder d'un oeil amusé, voir interessé... ou même culturel ces penchants lorsqu'ils sont loins de chez nous?


Tout ca pour dire que pour moi le sexe c'est comme la religion, çà devrait resté PRIVE! qu'est-ce que ca peut vous faire que intel paye ou intel se vende? vous êtes pas interessé? grand bien vous fasse! Ce n'est pas la prostituion qu'il faut banir, c'est un commerce comme un autre, mais LES RESEAUX de protitutions. Ceux qui sont sur le net font çà à leur compte et bien souvent, travaillent à coté. Ce n'est pas de l'exploitation!! Ce qui est bien plus grave ce sont ceux ou celles qui gagnent une misère à vendre leur corps à des femmes ou hommes qu'ils ou elles n'ont pas choisis pour entretenir un proxenete pcq ils ou elles n'ont pas de papier ( ou autre raison).Ca c'est de l'exploitation.. c'est plus du sexe,c'est presque du meurtre! la ca devient un crime pour moi!


La prostitution doit etre un choix, pas un devoir! Meme si certains étudiants se prostituent pour se payer une chambre, ils ont le choix de faire çà ou de taffer a mac do (par exemple), quoi qu'il en soit, ca reste un choix!Faut pas deconner on est pas en Thailande, alors quoi qu'en disent les concerné, qd on a des papier et qu'on vit en France, on a toujours le choix! ... Je le dis pour qu'on arrete de se trouver des raisons a deux balles! vous avez fait un choix, assumez-le, la prostitution est le plus vieux métier du monde, tant que le sexe est concentant, je n'y trouve rien de honteux, chacun ses raisons!


ps: dsl pr le roman lol


 

m... le 26/01/2010
Titre : article interressant
Commentaire :
Lol gus ... je te suis assez sur ton idée... il est vrai que je n'ai rien contre l
d... le 23/01/2010
Titre : SEXE GRATUIT
Commentaire :
JE NE SUIS CONTRE LE SEXE PAYANT
d... le 23/01/2010
Titre : un comble non?
Commentaire :
allons-y gaiement,
sortez les crucifix et l'eau bénite, allons bruler ces gens qui vendent leur corps qui appartient a dieu et non a eux...et ceux qui les aident aussi.
Et une fois qu'on se sera débarrassé des prostituées, vous taperez sur qui les homos????
l... le 21/01/2010
Titre : La prostitution est le plus vieux metier du monde....
Commentaire :

La seule difference c'est que les hommes aussi peuvent se faire payer pour un acte sexuelle demander par une tierce personne...


Je suis assez choqué par la réaction parfoit violente de certain internaute envers gayvox qui ne fais que relater des faits divers dans le monde très " selec " des gays.


Perso, je pense qu'il n'y a pas de koi s'énéver envers Gayvox pour nous parler de cela...


Pour repondre a la question de larticle poser par Gayvox, bien sur que le net à doper la prostitution comme il as doper les rencontres extra congugales ou les film amateurs X si bien que la vrai profession X souffre de ce manque à gagner...


Néanmoins, jestime qu'il y a plus grave sur terre que cela, il faut juste que se genre de site soit interdit aux mineurs par un control parental sur les PC...


 


Internet et une mine d'information utiles et inutiles parfoit auquel il est difficile de règlementer toutes les données que l'on peut y trouvé... C'est aux internautes de savoir ce qui est légal ou pas...


La prostitution n'est pas vraiment légal surtout s'il y un proxenete dans l'histoire... Mais bon pour le site incriminé à savoir Gay Roméo, il faut admettre que si la vie n'etait pas de plus en plus dur en France il n'y aurait peut être pas autant de mecs prêt à vendre leur sexe ou cu pour du fric alors la faute à Ki ???

L... le 19/01/2010
Titre : pub pour gayromeo
Commentaire :

Bonne pub pour gayroméo , c est cool , Merci

j... le 18/01/2010
Titre : en France
Commentaire :
Le sujet est effectivement dans cet article le fait que l'activité proposé par gayroméo est illégale. Comme le dit si bien Tom75012 : "Le sujet ici est  : En France..." et c'est là que tout s'arrête. Ces sites ne sont pas français.
Alors où on trouve une solution pour interdire de se connecter à tous les sites hors la loi en France ou ,sur des sujets graves comme la prostitution (et bien d'autres) on a les mêmes lois dans tous les pays ce qui parait bien illusoire.
Tom75012 semble penser que ce sont ceux qui utilisent les services des sociétés "hors la loi" qui les défendent. La défense de certains concepts n'est pas limité à ceux qui en profitent. Jamais je n'ai consommé une seule fois du cannabis, je pense pas que cela m'arrivera, et pour autant je ne trouve absolument pas choquant que certains pays n'aient pas la même législation que la France en la matière et autorise cette consommation.
D'autre part s'arrêter simplement au fait que la loi est la loi et que ça ne se discute pas, donc on ne discute pas du fond des choses (donc ici de la prostitution et de la façon dont la France envisage les choses), ça serait un peu facile.
De temps en temps, on peut se demander si la raison pour laquelle certaines lois sont si couramment contournées n'est peut-être pas tout simplement parce qu'elles ne sont pas adaptées.
T... le 18/01/2010
Titre : Interessant comme article et stupéfiants vos réactions ?!!
Commentaire :
Sauf corsaire75, qui semble avoir lu et compris cet article qui évoque un sujet important : des sociétés sur le net peuvent elles se permettre de faire n'importe quoi au delà des lois?

Le sujet ici de n'est pas de parler de la prostitution qui est un autre vrai sujet de fond et qu'on ne peut balayer d'un revers de main comme..."mais c'est le plus vieux métier du monde"" ... OUI et alors ?? le crime, le vol, le trafic sont aussi des activités qui accompagnent l'Homme. Ou d'autres qui tel des tartuffes (intéressés ?) se drapent de vertu en disant : chacun est libre, chacun fait ce qu'il veut de sa vie et de son cul !!! 
La prostitution est un vrai fléau qui devraient  devenir un débat et un combat de citoyen ?!! Mais c'est un autre débat

Le sujet ici est  : En France , le proxénétisme est condamnable et condamné pénalement.  Des entreprises, ici éditeurs web, qui proposent en ligne et ouvertement en donnant même des conseils en ligne afin d'exercer au mieux ce boulot sont déjà condamnable et responsable au pénal. Ces mêmes entreprises qui en tirent un revenu  sont donc des proxénètes, et donc encore pénalement responsable. En France la loi est claire voir l'article ci dessus.  Le procès et vos réactions indignés des uns et des autres sont scandaleuses et cautionnent directement ce type d'activités.
Vous faites parti de ceux qui vont aller signer des pétitions en ligne ou devenir Fans sur facebook ,de "boycottons les marques qui exploitent l'enfance dans les pays du tiers monde", "dénoncer le sytèmes des dealers qui vendent leurs merdes en club ou a la sortie des lycées". Et là curieusement parce que vous utilisez ces services, il ne faudrait plus rien dire et faire l'autruche sur un système d'exploitation sexuelle d'être humain qui vous font, VOUS,  bénéficier de services gratuitement.
En effet nous sommes bien dans le Bal des faux-cul !!!



Z... le 18/01/2010
Titre : Nothing new...
Commentaire :
Rien de nouveau sous le soleil... ou du moins dans le cyberespace... Il y avait déjà des tapins sur le minitel ou les réseaux téléphoniques, et il y en a sans doute sur gayvox, cité-gay, et consorts... étudiants fauchés ou autres, j'en ai déjà croisés, au hasard d'amorces de dials auxquels je n'ai pas répondu.
Par ailleurs, ne sommes-nous pas tous des "putes" en puissance, dans la mesure où l'on vend sa camelote par le biais d'un profil perso, plus ou moins codifié, avec photo soft/hard à l'appui ? Profil qui sera ensuite consulté par un/e internaute lorsqu'il/elle fera son marché en ligne... (gratuit pour le soft, payant pour le hard) tandis que nous irons à notre tour faire notre cyber-lèche-vitrine.
Depuis des lustres, on fait du fric sur la misère sentimentale/affective/sexuelle des gens...


y... le 17/01/2010
Titre : Et en plus ça censure...
Commentaire :
bravo Gayvox !  je vois que mon commentaire qui n'était ni diffamatoire ni violent ni grossier a tout simplement été supprimé...
Apparemment, on ne supporte ni la critique, ni les avis des visiteurs s'ils n'abondent pas dans le sens du Webmaster un peu vaniteux et peu ouvert à la critique ou à la contradiction... 
a... le 17/01/2010
Titre : ...
Commentaire :

Encore une affaire qui va se terminer devant les tribunaux pour difflamation et de l'autre coté pour prostitution.. Qui va ouvrir le feu en premier ? lol


J'aimerai bien lire une réponse de gayroméo.

w... le 16/01/2010
Titre : Rectification
Commentaire :
Pour rappel Gayromeo est loin d'être gratuit.
Son chat comme sur Gayvox est gratuit, mais vous avez un certains nombres de restriction qui sont accessible aussi en payant...

Mais ce n'est pas le sujet de cet article, pourquoi nous comparez à Gayromeo ? L'article parle et mentionne qu'il est stupéfiant de constater qu'en toute impunité des sites fonctionnent et font leur business en exploitant la détresse et en incitant à la prostitution par des services en ligne.
Ce qui est surprenant et aberrant c'est que cela ne semble pas vous gêner, du moment que cela ne met pas en péril votre joujou.
Nous pourrions appeler cela le Bal des faux cul... il est tellement plus facile de ne pas vouloir écouter ce que l'on ne veut pas entendre.

PS : Boblack22, ne parlez pas sans savoir c'est mieux ! Sachez qu'aucun site gay n'est capable de vivre de la publicité en France. Mais nous vous  invitons a vous rencontrer et nous nous ferons un plaisir de vous expliquer ce que coute un site comme Gayvox ou d'autres. Les revenus publicitaires ne couvrent en moyenne que 30% des charges de l'entreprise.

b... le 16/01/2010
Titre : JALOUSIE
Commentaire :
Je trouve votre critique néfaste & un peu trop facile! Ce n'est que pure jalousie face à un site totalement gratuit! Ce qu'on ne trouve plus de nos jours ds les sites de rencontres gay!!! Faites-en autant concernant le visionage des photos sur votre site!!! J'estime que "Les annonceurs" payent assez pr que vs puissiez libérer l'accès de certaines options payantes sur votre site!!!!!

NE SOYEZ PAS SI JALOUX!!!!!!!!!!!!!!!! 
w... le 16/01/2010
Titre : Pour vous répondre Neosgay
Commentaire :


Jalousie... un peu facile..non ? 



Pour qu'un site existe surtout quand le trafic est important il a nécessite
d'avoir des sources de revenus afin de continuer et de faire face  à l'augmentation  de sa bande passante,
de développer et de maintenir les services a des niveaux que les utilisateurs
attendent.



Pour parler de Gayvox, nous n'allons pas nous exprimer pour nos confrères,
oui  un certains nombres de fonctions sont passés au payant et c?est
normal sur une base de tarif accessible au plus grands nombres.

Mais nous efforçons de maintenir aussi une grande gratuité. Nous rappelons que
le chat est 100% gratuit, que  chacun peut consulter l'ensemble des profils
basic gratuitement
.

Vous pouvez également afin d'assurer aux abonnements Premium, une réponse à
leurs messages en BAL que chacun des utilisateurs, peut lire et répondre sans
être abonné aux divers messages reçus en BAL.




Maintenant que votre conscience ne vous pose aucun problème d'utiliser un
service dit gratuit et qui forcement reçois les faveurs d'un grand nombre parce
que gratuit, tout simplement parce que la société qui offre ce service à pour
compensation des revenus provenant de la prostitution clairement mise en avant,
c'est  VOTRE problème.

Il y a en effet une déontologie qui est bien souvent ignorée sur Internet.

Mais quoi que vous pensiez, ces services comme Gayromeo et d'autres ne doivent
leurs existences que par une activité de proxénétisme toléré au Pays Bas, mais
interdite dans de nombreux pays d'Europe et notamment en France.

N... le 16/01/2010
Titre : jalousie?
Commentaire :
Ne serais ce pas simplement de la jalousie pure et simple entre les different acteur du marché? tous les sites de rencontres gay etaient y a pas si longtemps gratuit et puis petit a petit vous avez vu quand faisant payer ca marcher encore. Etant inscrit sur plusieurs site je peux voir que gayromeo a de plus en plus de succes justemùent parce qu'il est gratuit et qu'on a pas besoin d'acheter le droit de discuter librement
j... le 16/01/2010
Titre : Je suis masseur - relaxologue
Commentaire :

Bonjour,


Je suis un masseur et combien de fois j'ai eu des propositions pour me prostituer. Pour certains, la puissance de leur argent font de leurs partenaires (professionnel ou simplement amant) un objet qu'on achête par des cadeaux ou en payant un prix pour des services non compris.


Pour ma part, je fais celui qui comprends pas ( pour mon client) ou qui rend son cadeau à mon mec (ou plutot à mon ex à partir de ce moment là).C'est aussi pourquoi je masse rarement mon mec lol


A plus

s... le 16/01/2010
Titre : trop c trop
Commentaire :
 quel est l'interet de traquer ces gens qui ont vraiment besoin de faire ça, oublions nous qu'on vit dans un monde les gens forcent ou tuent pour de l'argent, que faire, faut pas forcer, ils ne sont pas libre de faire à l'age adulte ce que le droit de l'homme nous permet de faire... faut il voir le mal partout,?
b... le 16/01/2010
Titre : un peu d'honneur ça ne ferait pas de mal
Commentaire :


C?est lamentable! Les gens  vendraient leurs parents
pour gagner de l'argent!  C?est honteux que des sites cautionnent la
prostitution, étudiants ou pas! Faut pas trouver d'excuse! C?est très mal saint
l'échange du sexe et l'argent! Les jeunes profitent sur la détresse des vieux
désespérés, il n?y aucun partage, il est ou le plaisirs dans tout ça ! Tout
cela  m?attriste ! Les gens sont pourris
par le vice ! Se remplir les poches par tous les moyens ! Mais finalement
pour s?appauvrir de l?autre coté ! Gardez vous de l?argent pour acheter un
peu d?honneur et  si vous ne vous
respectez pas !  Respectez au moins
vos parents

M... le 16/01/2010
Titre : Triste réalité...
Commentaire :

Il peut paraître choquant que certains utilisent un site de rencontre à des fins de racolage, surtout lorsque ce site s'en défend ou le reprime. Cependant il s'agit, comme on le dit souvent, "du plus vieux métier du monde". Aussi, si les méthodes changent, bon nombre de moeurs, elles, subsitent. Il n'y a alors rien d'étonnant à ce que la prostitution se soit déplacée sur Internet.


J'ai moi même déjà eu des propositions par le passé, ici comme à l'étranger et jusqu'à ce jour j'y ai toujours répondu par la négative. Mais lorsque l'on est en période de vache maigre on se demande parfois si l'on ne pourrait pas se laisser un peu aller, quite à s'oublier par la même.


Bien que le corps humain ne puisse faire l'objet d'un quelconque commerce en lui-même et ne soit point cessible, ce qui m'inquiète le plus c'est le manque de traçabilité des sites Internet. En effet, celui qui devient cyberprostitué ne sait pas forcément à qui il aura à faire. Qui plus est, s'il garde ce fait secret et qu'un incident n'intervienne, il sera alors difficile de le protéger. Le propos peut paraître déplacé, mais les maisons closes avaient au moins pour avantage, dans une moindre mesure, de protéger les victimes. Un site pourrait-il y être assimilé s'il répond aux mêmes conditions? La jurisprudence y répondra sans doute.

w... le 16/01/2010
Titre : La précarité est un autre débat ... hélas vaste
Commentaire :
Beatnick, ne mélangeons pas les sujets.

La précarité de jeunes ou moins jeunes, étudiants, chômeurs ou salariés sont en effet un vaste sujet et nécessite une réflexion citoyenne .
Cela ne peut cautionner la pratique du proxénitisme qui justement profite de cette détresse pour faire de l'argent. Il y a des règles de vie dans notre société. Le proxénétisme est un délit.
b... le 16/01/2010
Titre : petite objection
Commentaire :
même s'il est vrai qu'il est grave que ce genre de site développe le proxenetisme, je ne pense pas qu'il faille à tout prix faire la chasse au racolage ; ça peut paraître bizarre comme avis, mais j'ai des amis qui ont eu recours à ce genre de pratique, de leur plein gré, et sans quoi ils n'auraient certainement pas pu se nourrir pendant de longues périodes (et d'ailleurs celà ne m'a pas choqué, seulement attristé). Certes il y a des abus, mais il y a aussi des gens dans le besoin. D'autant plus dans les temps qui courent.
Informations
Pour utiliser nos services, tu dois être membre de Gayvox et identifié.
Je suis déjà membre Mot de passe oublié ?
Pas encore membre
Je souhaite m'inscrire maintenant :

Rencontres express

Je cherche
Qui cherche
Résidant en

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK