Rencontres express

Je cherche
Qui cherche
Résidant en

Club Gayvox Réservé abonnés

Retourner vers Entre filles


  • Auteur
  • Message

P...

  • Messages: 374

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageMer 11 Jan 2017 01:17

Belleduberry a écrit:A personne...

Mieux que Personne? Comment ça? :-D Excellent j'adore !!!! :-D

Parfois je me dis qu'il vaut mieux se prendre un râteau que d'en donner un coup. Je suis entièrement de cet avis...

ça a l'air si facile pour les autres d'aimer, C'est vrai, je fais ce constat aussi, parfois je me dis que les autres se posent certainement moins de questions que moi, qu'ils sont peut-être moins difficiles (ou moi plus exigeante, je ne sais pas, la vérité se situe certainement à mi-chemin...) J'ai toujours préféré (et de loin !) ne vivre aucune relation que de vivre une relation médiocre... Nombreux sont ceux (et celles) qui ne supportent pas la solitude et qui du coup cherchent à se mettre en couple à tout prix (et souvent à n'importe quel prix...! :-s)
On m'a reprochée il y a peu, de me poser trop de questions... Trop? Pourquoi trop? Il y a un quota imposé? Par rapport à quoi, à qui? Faudrait que je ne réfléchisse pas trop à ma propre vie parce que l'autre n'a pas besoin ou envie de réfléchir à la sienne?!...
Qui la connait la vie mieux que personne, sinon soi? ^^
Rien que d'y penser, je râle intérieurement.
J'aime pas trop l'autorité que je considère vite comme illégitime quand l'autre veut me conseiller alors que je lui ai rien demandé. Non mais oh.
Ne pas donner de conseil quand l'autre n'en demande pas.
ça aussi qu'est ce que c'est chiant les conseils: "et pourquoi tu ne... et tu devrais... ". Gna gna gna... De quoi je me mêle? J'ai jamais eu d'ex comme ceci cela dit.
Mais rien de plus agaçant que les critiques sur ce que tu peux faire...
"Moi à ta place..." ben ouaih, mais t'es pas à ma place...
J'ai du mal avec l'autorité quand je ne la reconnais pas.
J'ai des progrès de patience à faire... et donc de tolérance en direction de ceux et celles qui font des trucs qui ne se font pas sur ma propre échelle de valeur...
Je dis ça... ^^ Dans la réalité je m'entends avec toute personne souriante au visage ouvert, peu importe la classe sociale, l'âge ou la pointure de chaussure... Et j'imagine que c'est le cas de beaucoup d'emmerdeuse du forum... Sur le net, tu parais vite arrogante qd tu dis que t'es pas d'ac.
Tu chausses du combien, Belle du Berry? ^^


ça va toujours trop vite, et je ne m'y reconnais pas dans cette accélération, j'ai pas le temps de réfléchir, l'autre presse pour ses motifs perso bien légitimes aussi.
Je dis stop plus vite que mon ombre, quand je sais déjà que je vais devoir renoncé à une partie de moi. Prends moi toute ou laisse moi tranquille. C'est ça... C'est pourquoi je me dis parfois que l'amour, le véritable, c'est peut-être finalement quand tu aimes et regardes l'autre comme un véritable ami, avec quelques dimensions (non négligeables !) en plus qui constituent la cerise sur le gâteau... C'est peut-être ça, puisque le feu de la passion n'est que de paille et n'est finalement rien d'autre qu'un leurre... Une illusion vers laquelle on fonce tête baissée tout en connaissant l'issue... On sait que le réveil sera dur quand les revendications et autres doléances viendront troubler la fête sans y avoir été invitées... Avoir "moins" avec sa compagne qu'avec un-e ami-e, c'est délicat, y compris avec les amis qui voit venir de loin que ça ne durera pas.
Oui.

Parfois le jeu me trouble plus que la joueuse elle m^me. Tout comme la magie de la rencontre et le jeu de la séduction qui, parfois (souvent) nous font davantage succomber que la personne elle-même... ("Le meilleur moment c'est la montée d'escalier"... etc, etc...)
Oui.
Parce que prêter du désir à l'autre sur la mise de la séduction, c'est le dispenser d'avoir les moyens de te le rendre au bout du compte. Mais tu le sais après. Chais pas si c'est clair...
C'est raide à dire, et ça ne se dit pas d'ailleurs.

Terrible dilemme. Qui puis-je aimer? Je me pose la même question...
Le désir pousse sur une terre arrosée de séduction, il peut germer ou pas, la faute à personne... Parce que c'était elle, parce que c'était moi... Et parce que c'était le moment?
Il y a-t-il un moment plus propice qu'un autre pour rencontrer?
De là à s'en dispenser de la séduction, parce qu'on ne serait pas sure qu'il germe, ça me pose problème: "Séduis moi à condition de m'épouser ensuite."
Et moi, si je ne suis pas séduite?
Je préfèrerai que ce ne soit pas un dû au prétexte d'avoir séduit,
ça me coupe toute envie si je ne me sens pas libre d'accepter pleinement sans que l'autre ait à me soumettre un contrat... En général on pense ça quand c'est mal parti, c'est vrai aussi, et on est seule à le savoir aussi quand c'est mal parti.
La séduction, c'est pas du jokari, c'est du tennis d'abord.
Si ça doit finir, c'est pas bien grave, un peu triste forcément, mais on se console.
Pourquoi engueuler l'autre quand elle dit stop?!
L'autre n'est pas ma propriété et je ne suis pas la sienne, nom de diou!
ça doit être une évidence largement ressentie et consentie par les 2,
qui donneraient suite sans effet d'annonce, juste naturellement...
Un regard plein de promesses plutôt que des mots plein de contrats...
Je n'ose plus bouger une oreille, d'où le Personne sur un site de rencontre...
sauf toi Belle du Berry... Ah ah ah! ^^ ça va jaser dans les chaumières...
Chat échaudé ou qui a échaudé sans le vouloir craint désormais l'eau tiède.
Mais comme a dit le philosophe Johnny Halliday...:
"ah que pour faire un couple, il faut être 2".
Déjà.


Je mets sans doute l'Amour sur un piédestal, j'idéalise l'autre pour mes petits besoins narcissiques, je ne peux être que perdre à ce jeu là, mais il doit bien exister un remède. Idem... On m'a souvent reproché d'être trop idéaliste, de me perdre dans mes chimères et de refuser la relation en dehors de cette douce bulle fantasmagorique si tentante...
Pardon mais moi je veux du rêve, des émotions qui chamboulent délicieusement... Fuck le quotidien, je veux des élans passionnés, je veux du manque, des retrouvailles et des moments enivrants... (Comme tout le monde me direz-vous, non, pas si sûre...) Mais avec tout cela je veux aussi des rires, de la légèreté, de l'intelligence, de la douceur, surtout pas d'animosité ou de sentiments vindicatifs et relous genre jalousie ou que sais-je... Et surtout ne pas avoir de comptes à rendre...!!! (Comment ça j'en demande trop ??!!... :-D)

Les gens doivent justifier leurs positions, leurs renoncements, ils cherchent à se rassurer en position miroir. Comme tout le monde, en ayant en commun si possible les m^mes renoncements ou pas, justement.
Si ils étaient heureux de ce qu'ils font, ils seraient heureux que pour l'autre ce soit pareil, m^me différemment. Nos choix entrainent des conséquences à assumer, que l'autre les comprenne, les accepte, si elle veut être aussi comprise et acceptée telle qu'elle est.
Vivre et laisser vivre.
Les femmes jalouses soupçonnent l'autre en général d'être comme elles, infidèles...
Au XXIe, c'est des kilos de sms, l'envahissement du présent par l'absente sans les avantages du manque et des retrouvailles par dessus le marché,
et il y a autre chose à faire que de répondre à des sms.. Nom de diou II.
En séduction ok, un peu, why not, mais si ça devient la relation, non merci.


Petite chanson de Paris Combo (d'où mon pseudo Belleduberry, nom de la chanteuse) pour illustrer ma pensée :
Si ce n'est pas le vent du changement
Qui vient souffler de l'air à mes ailes
Ce n'est pas un courant d'air que j'attends
Pour m'envoler jusqu'au ciel
J'ai besoin d'un petit vent bien pressant
Pour me donner de l'altitude

Et savourer tout en planant
Cette idée de plénitude.
Mais voilà, ça n's'invente pas
Ce calme plat, si plat
Sans un nuage, sans un coeur qui bat...
Si ce n'est pas le vent du plaisir
Qui vient combattre mon apesanteur
Je ne laisserai pas un mauvais zéphyr
Me pousser droit vers un leurre.
Car si l'amour n'est pas dans l'air
Je préfère rester sur terre
Et si l'amour n'est pas sur terre
Je préfère reprendre l'air...

(La version chantée c'est ici 😊: https://www.youtube.com/watch?v=OiwcJbif84I)

Vachement chouette, et j'aime beaucoup la gaité qui s'en dégage, au couplet pile sur "pas dans l'air...", influence tzigane, yiddish? je ne la connaissais pas celle ci, merci.
Dans un autre genre paradoxalement: https://www.youtube.com/watch?v=UvGNiJS9Tkw
^^


Autre cadeau musical, pour toi, ou pour Personne, mais pas pour tout le monde... ;-) [/color] https://www.youtube.com/watch?v=1rRODimgCnM
Quelle chanson... Ah ah ah!
Tiens, ça t'apprendra: Travis Bürki , Album La Luge:
http://www.musicme.com/Travis-B%C3%BCrk ... ml?play=11
^^ j'ai hésité avec "Les papillons" du m^me album...
. Je relis pas, sinon, ça va s'allonger.


P...

  • Messages: 374

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageMer 11 Jan 2017 01:52

Dali56 a écrit:" ... la discussion devient circulaire, ce n'est pas mon truc ... "
Circulaire en quoi ?
Parce que t'es incapable de répondre simplement ?
Parce que TOI tu ne crois plus en rien donc c'est forcément idem pour les autres ?
Circulaire sur soi , oui .


Salut Dali56, pas de conseil à te donner, mais attention,
certaines ne vivent qu'au détriment de celles qui leur répondent.
Faudrait pas que tu te blesses sur leur méchanceté gratuite qui cherche à atteindre.
ça me fait penser aux "mouches de la place publique", de Nietzsche le rappeur du XIXe,
"leurs âmes anémiques réclament du sang",
"ils jubilent quand il t’arrive d’être assez modeste pour être vaniteux."
https://fr.wikisource.org/wiki/Ainsi_pa ... e_publique
Bonne année à toi au passage, garder la bonnette, en mode blasée... ;-)

S...

  • Messages: 599

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageMer 11 Jan 2017 13:15

Moi je suis une Überfliege qui dévore les prétentieuses sur ce petit atome de fou

(Voilà : Voltaire, Nietzsche et Zarathoustra dans une seule riposte. à toi)

D...

  • Messages: 2306

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageMer 11 Jan 2017 14:47

@Personne
Houlà non - Y a franchement pas d'quoi donner naissance à une nouvelle tragédie ici .(overdose) - Ce sujet et vos échanges sont plaisants à lire , ne gâchons pas ... :-))
Bonne année également - je repars au vert - A+

S...

  • Messages: 599

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageMer 11 Jan 2017 15:34

le pharisaïsme des manipulés envers leur manipulateurs, me rempli toujours de la tristesse

les bouffées du jeu, applaudissent les crocs brillants et pointus de l'ogre qui s'apprête à les égorger

tant pis, c'est la vie

B...

  • Messages: 25

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageMer 11 Jan 2017 22:14

Comme tu dis Personne, « l’autre n’est pas ma propriété et je ne suis pas la sienne…! (nom de diou) »
Dans beaucoup de couples il y a cette tendance à vouloir contrôler l’autre, dans un accès de possessivité peut-être dû à un manque de confiance en soir ou que sais-je…
Et en effet la plupart des gens ne supportent pas d’entendre la vérité (il n’y a pas que sur le net que tu passes pour une arrogante quand tu dis que tu n’es pas d’accord, c’est le lot quotidien…)

En amour, je sens généralement assez vite quand c’est mal parti et que ça ne durera pas… Il y a des choses qui sont rédhibitoires pour moi, comme l’impression de devoir rendre des comptes, les habitudes, les reproches de ne pas avoir répondu à tel ou tel message en temps voulu, des reproches sur le fond ou la forme du dit message, la jalousie et la possessivité mal placées (« Je vois bien que tu me fais passer après tes amis... »), le fait de se comporter en victime ou de se dévaloriser sans arrêt (juste insupportable pour moi!), la radinerie et autres mégotages, j’en passe (et ne parle pas du tube de dentifrice mal rebouché, ça fait l’objet d’un autre débat… :-D)

Quand j’aime quelqu’un(e) je le laisse libre de ses actes, je lui laisse la possibilité d’avoir envie de me voir ou pas, de passer du temps seul ou avec d’autres personnes que moi, de vouloir rester seul sans forcément donner d’explications, de ne pas tout me dire et surtout de ne pas avoir à se justifier… Alors je trouve normal d’avoir un minimum de réciprocité à ce niveau là dans la relation…

Je suis bien d’accord avec toi Personne quand tu dis que quand ça doit finir c’est pas bien grave, c’est ainsi, la vie continue... il n’est écrit nulle part qu’il faille passer sa vie avec une seule et même personne, la vie est faite de belles rencontres (et de moins belles parfois, mais celles-là on les oublie… ;-)) Les histoires durent ce qu’elles doivent durer et basta, c’est pas plus compliqué que ça… Faire un bout de chemin ensemble c’est déjà beaucoup (ce qui est pris est pris), et quand l’histoire s’étiole et bien c’est pas gai c’est sûr (surtout pour l’un des deux en général!) mais c’est comme ça, personne (encore toi!) n’y peut rien ma foi...
Je n’ai jamais compris qu’on te fasse un procès quand tu décides d’arrêter une relation, on n’est pas des robots et c’est tout un ensemble de paramètres qui font que tu ne souhaites pas poursuivre une histoire, et ça se respecte. Quand je suis dans le cas de figure de celle qui est quittée (bon, ça n’est pas arrivé souvent je le concède ah ah, mais ça m’est déjà arrivé quand même… :-P) et bien je me retire en silence, sans rien demander… L’autre a ses raisons, et de toutes façons c’est pas en le suppliant que ça va s’arranger au contraire, ce genre de comportement aurait plutôt tendance à faire fuir plutôt qu’autre chose, il faut avouer qu’il y a un côté pitoyable quand même… Donc quand ça m’arrive d’être quittée et d’en souffrir et bien je me retire et je souffre en silence, je fais mon deuil dans mon coin en attendant que ça passe, même si ça doit prendre des mois voire des années parfois… Donc à l’inverse, quand je quitte j’aime bien qu’on respecte ma décision sans me demander des comptes qui n’en finissent plus (et surtout sans agressivité et autre forme de violence par pitié) je n’ai jamais supporté ça, celles qui pour te « récupérer » t’aiment d’amour comme jamais, puis voyant que ça ne marche pas t’insultent à l’envi…! Pa-thé-tique…!!!
Je précise que je vise personne (non pas toi Personne, je veux dire je ne vise « aucune » !) personnellement dans ce post (quoique ! :-D)

Merci Personne pour le beau partage musical (j’adore la Zaza Fournier ;-))
Je suis contente que Paris Combo te plaise, je suis une inconditionnelle, jamais un groupe ne m'a fait autant voyager qu’eux... Ce que j'aime chez eux c'est qu'ils sont "complets", leur inspiration et leur style musicaux prennent leur source dans des coins du monde complètement différents, j'aime leur style rétro, jazzy, manouche, latino... C'est plein de poésie et d'humour, les paroles sont tantôt légères tantôt profondes mais toujours complètement décalées, et puis la voix de Belle du Berry... bref, je les aime…! ;-)

https://www.youtube.com/watch?v=1eMZgImO8D0


(Je chausse un grand 38 ou un petit 39, ça dépend de l’humeur, du sens du vent, de l’âge du capitaine…)

P...

  • Messages: 374

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageMer 11 Jan 2017 22:41

Que celles qui aiment les concours de culture nous laissent entre idiotes, plutôt... ^^




CONCOURS DE FILMS DEBILES EN LIGNE!



Grand concours international depuis le forum de gv en direct live, pour celles qui préfèrent l'humour à la haine, le sourire à la frustration, et qui savent le forum suffisamment vaste pour changer de topic quand elles ont leur ragnagnas...

Grâce à ce petit site qui ne vous demandera ni d'acheter une caméra HD ou une licence Avid pour monter, ni m^me de vous forcer à participer sachant qu'il y a bien mieux à faire qu'être ici:

https://www.grapheine.com/bombaytv/index.php?lang=fr

il vous suffit de choisir des images et d'y inclure des sous-titres,
de vous l'envoyer par mail et de coller le lien ainsi obtenu...
Comme celui ci:

https://www.grapheine.com/abitbol-tv/gr ... 84a1e.html


Il est possible de citer Babar, Oui-oui, Nietzsche, le club des 5, Balzac, mais aussi Soeur Emmanuelle, Stallone, et plein d'autres penseurs du crû.
On peut m^me dire quelque chose en citant, ce qui est encore plus dingue.
On peut m^me avoir un raisonnement sans l'appuyer sur une citation...
Il peut tenir debout quand m^me, le raisonnement.

Il y a un prix à gagner qui reste inchangé, à savoir, une nuit avec personne.

P...

  • Messages: 374

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageJeu 12 Jan 2017 00:03

Je faisais mon film à gros budget, j'avais pas vu que tu avais posté.

Suis d'ac avec ce que tu dis, Belle du Berry, pouvoir voir ses amis avec ou sans l'autre quand l'envie est là, ne pas se faire tirer l'oreille parce qu'on a envie de bosser, de pas devoir renoncer à sa vie pour coïncider exactement avec celle de l'autre, ce serait alors une perte et non un +.
Surtout si l'autre vit une routine. Cela dit, je suis jamais tombé sur une femme qui n'était pas passionnée par ce qu'elle faisait. Et peu importe par quoi au fond, que ce qu'elle fait de sa vie puisse la rendre heureuse, y compris sans moi.

ça doit rendre heureux une histoire avant tout, quelque soit sa durée.
Serions nous heureuses parce que ça dure, ou parce que c'est bien?

La relation modèle type où on aménage ensemble, déjà j'en ai pas envie,
j'ai envie de pouvoir fermer ma porte et être seule quand j'en ai besoin, j'ai besoin que l'autre me manque de peur de m'en lasser à la voir en permanence, c'est vrai aussi.
J'ai besoin que l'autre parte quand il sent que j'en ai besoin, et réciproquement.

J'ai parfois rompu très tôt, quand j'ai vu l'autre rester le lendemain quand je n'avais pas envie qu'elle reste et qu'elle a ignoré les signes, que je repère pourtant avant m^me que l'autre ait à le formuler, de l'envie de se retrouver seule.

Si comprendre l'autre c'est aller jusqu'à oublier ses besoins de solitude, c'est niet.
ça ne doit pas empêcher pour autant d'être là quand c'est logique, souhaitable, normal, bien évidemment. Je ne suis pas contre le fait de chouchouter l'autre quand il a la grippe, d'être aux petits soins, c'est aussi ça l'amour, être présente dans ces moments là.

Me suis demandée si j'étais normale sur ce point, ce que tu dis me renforce dans cette conviction que vivre à 2 n'est pas forcément le plus épanouissant pour toutes, pour moi en tout cas. Et que l'intimité de chacune se retrouve éventrée, c'est hard.

Dans un château avec 2 ailes séparées par des centaines de mètres, si, où je peux encore du coup avoir des rdv galants avec ma douce, pourquoi pas à la limite.

La rencontre permanente, c'est assez idéal pour que ça dure, surtout pour les "créatifs"...
Les "créatifs" vivent déjà avec leur création, ou des passionnés par ce qui font plus globalement, sont déjà en parti comblés, ils n'ont pas besoin de l'autre en tant que comblement, on se passe d'eux pour ça, terrible à dire, mais en tant qu'ami, amante, complice, et souhaitant que pour l'autre ce soit pareil...

Quand ça se termine en plus, tu n'ajoutes pas au drame de la rupture les problèmes du relogement sur Paris... Et quand les amis de province veulent faire un saut à Paris, j'ai pas à demander à l'autre si ça la dérange que je les loge dans le salon...

Surtout que les femmes qui vivent ensemble finissent par se ressembler, m^me coupe de cheveux, m^me gouts, toujours d'accord avec l'autre, c'est fatiguant les gens toujours d'accord... Parfois je changeais d'avis pour voir et l'autre était encore d'accord...
Comment veux-tu avoir une tendre bagarre avec qq qui est toujours d'accord par peur de la controverse...? ^^

ET celles qui veulent sortir avec quelqu'une pour l'exhiber pour des raisons toutes personnelles, comme un objet curieux qu'elles auraient réussi à dompter...
Je suis sans doute injuste en partie en disant ça,
parfois l'amour rend maladroit... Et tu te mets à accepter des choses que tu n'imaginais pas possible d'accepter. Question de rencontre.

https://www.youtube.com/watch?v=kglaHIpQlXQ
La magnifique Maggy Bolle.

D...

  • Messages: 2306

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageJeu 12 Jan 2017 03:09

Houlà houlà houlà ...
J'entends parfaitement qu'on puisse souffrir de préférence en silence pendant des mois voire des années après un rupture tout comme j'entends parfaitement aussi qu'un couple puisse fonctionner sans cohabitation ni mariage . Mais quid de l'engagement alors si à la moindre difficulté , contrariété - ou mégotage de trop ;-) - la simplicité est de passer à la suivante ? - J'avoue être quelque peu médusée par tant de désinvolture .
Ne serait-ce pas plus simple et plus honnête - dans ce cas - de parler de sexfriend plutôt que d'Amour ? Hein ;-)

P...

  • Messages: 374

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageJeu 12 Jan 2017 04:26

Viens de relire le post, difficile la communication sans le non verbal, les interprétations de travers que je fais, que tu fais, que nous faisons... Les sourires qui ne se voient pas et les interprétations qui en découlent.
Par exemple, quand j'ai lu qu'une d'entre me souhaitait d'être pendue haut et court, je n'ai pas compris, j'ai trouvé ça hard, direct...
Je disais que je mettais l'amour sur un piédestal, ce qui pour elle ressemblait à un échafaud plutôt ce piédestal...

On peut rien contre un ressenti, mais il y a une grande part de malchance à se planter, le ressenti se base sur quoi ici où il manque l'essentiel? C'est à dire la présence de celles qui s'expriment. Nombre de conneries ne seraient pas dites, c'est sûr...

Si j'adaptais la phrase de Werber,
non que je lui voue un culte particulier,
c'est l'écrivain qui m'a rapprochée surtout de la fourmi,
pour le net, sur ce forum par exemple, ça donnerait:

Entre ce que je pense, ce que je veux écrire, ce que je crois écrire, ce que j'écris, ce que vous avez envie de lire, ce que vous croyez lire, ce que vous lisez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous en comprenez, "il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer".


Et une 11e encore plus terrible qui englobe tout le reste, à mon avis, c'est le manque total (lié à l'outil m^me) de communication non verbale, qui constitue pourtant plus de 80% de la communication dans la réalité... Aucun geste, aucun sourire n'accompagne ce qui est dit... Il reste ce petit 20% susceptible d'être interprété de travers en plus selon l'humeur ou l'histoire de chacune...

Reste la façon de partager les idées, avec plus ou moins d'humour pour pallier au manque de non verbal, les petites émoticônes qui ne suffisent pourtant pas en tant que pseudo émotions...

Surtout qu'une émoticône, sommes nous bien sûr d'y mettre le m^me sens en plus...?

Par exemple celle ci: ;D
Est ce un sourire franc, ou un sourire moqueur?

Celle ci: >:(
colère ou vexation?

celle là : :o
choquée ou surprise?

Non seulement on peut interpréter les émoticône chacune à sa façon, mais en plus, les nuances disparaissent.

Sans parler du paquet d'émotion qui ne sont m^me pas représentées...
le désir, la gêne, l'ironie, la frustration, la gratitude, le regret, la méfiance, l'extase, la confusion, la crainte, la sympathie, la révolte, la migraine... La liste est très longue des émotions et on nous les a réduite à une vingtaine...
Afro ou diable sont m^me classés en émotion...?!

Les émoticônes ne sont pas de bons outils pour exprimer le non verbal, (pas de suspense, rien ne peut le remplacer) au contraire, elles induisent en erreur, vu le manque de précision, vu que ce n'est jamais exactement l'émotion réelle qui est traduite...?

C'est pour ça que j'en mets quasi jamais, un petit sourire ici ou là pour montrer que je fais pas la gueule quand j'écris...
Comme ça: :-D

C'est pour ça qu'il existe les mots, et il faudrait penser à préciser les émotions exactes pour éviter qu'on se plante...

Il y aurait sans doute bien moins d'interprétation erronées, moins d'occasion de se vexer ou simplement de prendre de travers...

Cela dit, je préfèrerais la disparition tout court de cet outil informatique qui sépare en prétendant réunir.
Comme si un site de rencontre était le bon endroit pour rencontrer... M^me si on l'utilise, on peut le critiquer. Je suis contre le nucléaire, et j'ai un contrat EDF...
Je pense élection piège à cons de coluche, et je risque d'aller pourtant voter au premier tour pour Mélenchon... Tellement je ne supporte plus d'entendre qu'on n'a pas le choix...
Disons qu'on a le choix entre des candidats qui s'auto désignent...
Et que voter en pensant au second tour, c'est déjà ne plus voter pour le programme qui nous plairait au départ. Sacrée arnaque leur calcul pour le second tour.

"Il passera jamais hélas" j'entends ici et là... Bah si tout le monde vote pour des programmes qui sont ultra libéraux, il ne risque pas de passer,
si tout le monde évite de voter pour un programme plus juste...

Je sais pas comment les gens en sont arrivés à penser à l'envers,
en m^me temps je sais parfaitement que c'est parce que la propagande a fait son chemin à travers, matraquage quotidien pour des candidats qui n'ont plus grand chose à voir avec leur population... et que les gens ne lisent plus les programmes, mais votent pour celui qui a sorti les arguments les plus mensongers, plus c'est gros, plus ça passe...

Aucune déconstruction des discours politiques, faudrait gober la bouche ouverte.
Mélenchon est l'outsider, son programme est celui du PS d'il y a 30 ans, quand être de gauche signifiait encore quelque chose. Macron le banquier, Valls le gros con du 49.3, Fillon l'abruti ultra libéral qui n'en a rien à cirer de la population, la truie LePen grassement soutenue par les grands groupes industriels, qui fait croire aux pauvres frustrés par les discours qu'ils attendent, qu'elle serait leur candidat...(encore pardon aux truies)
Mais je digresse là, me voilà partie dans les émotions, dans le sujet qui me tient à coeur.

Au fond, les anars ont raison depuis le début... La société tournerait mieux si c'était les gens eux m^me qui s'occupaient de faire tourner la boîte, vu que ce sont eux qui y bossent et que sans eux, ( l'auraient-ils oublier? ) , la machine s'arrêterait direct...

Mais la pression du chômage est passée par là... Il paraît que le travail disparait, celui qui était correctement payé en tout cas, oui... Celui qui avait un peu de sens aussi. Si les chômeurs vont être remis au boulot de force, c'est qu'il y en a du boulot...?!
C'est juste qu'ils ont décidé de ne plus le payer.
Les humains, ça coute trop cher... ?

Je connais pas une seule famille pourtant, qui dirait à une partie de ses enfants, qu'il n'y a plus de pain pour eux. En famille, on partage, la part pour chaque est plus petite mais tout le monde mange. Mais ce système, non, pas de partage, il prive une majorité pour quelques uns qui s'empiffrent, et qui sont, en plus!, sans projet pour cette terre qui va en crever...
Après eux le déluge? Ce qu'ils ont fait de pire, c'est de réussir à faire croire à une majorité qu'elle avait perdue... C'est énorme ça... Individualisation, division, et voilà qu'ils se sont pris pour les rois du monde... ça va péter dans le monde en 2017...
Faudrait que ça pète positivement... Un espoir pour l'avenir, je n'en vois pas auprès des candidats, m^me auprès de Mélenchon, c'est juste le moins pire,

de l'espoir, je n'en vois que du côté de la population quand elle cessera de croire qu'elle est incapable de se prendre en main, sans dieu, ni maître...
Fin de la digression.

Critique de la séparation, Debord, un visionnaire,
si il avait connu le net, je crois qu'il aurait écrit bien pire et avec raison,
dans la continuité de ce qu'il dénonçait déjà:
notre séparation orchestrée par le système en place:
https://www.youtube.com/watch?v=bDkLPyHp0Q0
Parce que ce n'est pas du hasard que les enfants de cadres de chez IBM n'aient pas le droit de toucher un ordi avant leurs 14 ans...
Parce que ce qu'on y perd, rien ne vient le remplacer.
C'est comme avec le GPS, les gens au final ne savent plus s'orienter.

Est-ce-que ce que nous sommes en train de perdre, n'est pas plus indispensable à la vie m^me, que ce que nous sommes en train, soit disant, de gagner?

Ils s'inquiètent de la violence des "jeunes", n'ont-ils pas vu ce qui se passait aux états unis qui est en avance sur les dégâts produit par le système capitaliste, et c'est la m^me direction qu'ils veulent nous faire prendre ici aussi, on sait déjà les dégats... Et l'apartheid qui a repris aux US, l'école qui se casse la gueule comme ici, et c'est pas le fruit du hasard...

Comme si la violence n'avait pas ses racines aussi dans les nouvelles technologies et la violence permanente m^me dans les dessins animés, meurtre et sang, j'aime bien one piece que les enfants m'ont fait découvrir... Mais je suis de la génération des barbapapa... https://www.youtube.com/watch?v=TsOiit3Mu3k

Les enfants ne sont pas plus idiots qu'avant, et comme avant, ils imitent ce qu'ils voient, la télé, le monde des adultes qui les entourent... Faut voir ce qu'on leur donne à imiter... La connerie des adultes, le patriarcat, les guerres, où est passé le carré blanc?
on ne leur montre pas les m^me choses, leurs activités ne sont plus les m^mes, les jeux ont déjà un scénario, avant, nous imaginions nous m^me les scénarii... ça change tout.

Bon... 4H30,
Je vais appliquer sur ce topic la description d'émotion... Faites comme vous voulez
émotion simple de fatigue, conjuguée à la surprise de l'heure qui l'est,
additionnée d'un sourire tendre que je t'adresse à toi, lectrice bienveillante.
Ne me remercie pas pour le premier épisode des barbapapa...

P...

  • Messages: 374

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageJeu 12 Jan 2017 06:20

Dali56 a écrit:Houlà houlà houlà ...
J'entends parfaitement qu'on puisse souffrir de préférence en silence pendant des mois voire des années après un rupture tout comme j'entends parfaitement aussi qu'un couple puisse fonctionner sans cohabitation ni mariage . Mais quid de l'engagement alors si à la moindre difficulté , contrariété - ou mégotage de trop ;-) - la simplicité est de passer à la suivante ? - J'avoue être quelque peu médusée par tant de désinvolture .
Ne serait-ce pas plus simple et plus honnête - dans ce cas - de parler de sexfriend plutôt que d'Amour ? Hein ;-)


Nulle part n'est marqué que le but (ou la conséquence de la liberté) serait de passer à l'histoire suivante? ça c'est ta peur qui te fait dire ça, le besoin de sécurité?
Mais ce n'est pas de l'amour, le besoin de sécurité pourtant...

Tu connais quelqu'un au fur et à mesure, et au départ, c'est toujours idéalisé,
et faudrait signer en plein idéalisation au lieu de le vivre?
T'en espères du bonheur pour longtemps, bien évidemment mais t'es sûre de rien.

Nulle part n'est marqué que c'est à la moindre contrariété ou mégotage de trop, que l'histoire sauterait pour autant, j'en connais m^me qui vivent ainsi depuis des années cette non cohabitation où on ne pense pas que le couple soit une réponse à tout et surtout qui sont ensemble par amour et non par engagement.

C'est pas le chemin le plus sûr pour celles qui flippent et ne font donc pas confiance à l'autre, c'est sûr. Mais sans faire confiance en l'autre, rien ne peut exister en amour.
C'est la peur d'être quittée alors, qui gouvernerait et non l'amour?

ça veut dire quoi un engagement déjà?
et je comprends ce que tu dis Dali, et je ne fronce pas les sourcils, je trouve tes objections intéressantes, et je sais bien qu'on aime toutes de façon différente,
qu'on a pas toutes les m^mes expériences, les m^mes vies, et les m^me besoins,
sinon celui de l'amour, ça c'est sûr, l'amour est vital.

L'engagement dont tu parles se rompt pourtant, il n'y a que des preuves sur ce site des femmes qui s'étaient engagées, promis que, et qui ont pourtant rompu et reviennent sur GV... ? C'est quoi ces engagements qui tiennent pas?

Rien à voir avec un sex friend, qui est une invention qui met plutôt en lumière la misère affective à mon avis et la pseudo mode qui consisterait à pouvoir baiser sans amour, et de voir quelqu'un exprès pour ça... Perso, je peux pas, pas la moindre envie.

Je sais pas qui est concernée par cette histoire de sex friend, rien que le terme m'échappe, des femmes au coeur brisé, qui ont fini par penser que l'orgasme pouvait remplacer le sentiment...? j'en sais rien, seules celles qui en ont peuvent en parler.

Et là on parle bien d'amour, pas de quête à l'orgasme.

Toi tu parles d'amour, ou d'engagement au fond...?
Le contrat aurait plus d'importance que la relation elle m^me?

Faudrait oublier que l'histoire peut se finir à chaque instant?
ça met en insécurité mais c'est pourtant bien de l'amour, qui dure,
non pour un engagement, mais parce que ce qui est vécu donne envie de continuer, au lieu de se reposer sur ses lauriers en oubliant que ça s'entretient quand on veut que ça dure...
Faudrait pas oublier les couples qui restent ensemble par commodité, on en croise ici qui en ayant acheter une maison ensemble, sont restés ensemble et vont voir ailleurs parce que le désir a disparu entre elles.
La polygamie, c'est compliqué je trouve,
et l'engagement, il est devenu quoi dans ces cas là?

Je ne vais pas voir ailleurs quand j'aime, pas parce que je suis fidèle, mais parce que je suis fidèle à moi m^me d'abord, et si je devais aller voir ailleurs, c'est qu'avec l'autre ce serait terminé. Parce que les belles étiquettes que les gens mettent sur leur couple face aux autres, dans la réalité à la maison, c'est autre chose qui se vit aussi...
Les apparences du couple idéal se fissurent.

Une ex m'a quittée parce qu'elle trouvait que je ne m'engageais pas...
Je lui ait dit que si elle cherchait la sécurité plutôt que moi, c'était pas la peine...
Que si c'était être en sécurité dans la relation qui comptait le +,
et non d'être avec une personne bien précise, et nulle autre,
autant qu'elle soit avec quelqu'un d'autre qui la rassurera,
si c'est à être rassurée qu'elle cherche à travers l'amour.
Elle m'a dit quelques mois après qu'au fond j'avais raison,
mais qu'elle avait besoin de sécurité,
autant qu'elle soit avec une autre si c'est pas une question de personne...
J'ai pas envie d'être aimée par défaut, quitte à en rester seule.

il y avait pourtant de l'amour, je commençais m^me à me fissurer positivement.
Trop impatiente, vite vite, faut des garanties dès le départ...

L'amour n'est pas possession,
l'amour ne devrait pas être la réponse à un besoin,
l'autre n'a pas à être utilisé pour ses propres manques,
faut se connaitre soi avant d'envisager de pouvoir aimer quelqu'un d'autre.
Faut apprécier sa solitude pour se rendre compte
que l'amour n'a pas à être un remède à la solitude.

Qui peut garantir à quelqu'un que son engagement tiendra, bien qu'elle s'y soit engagée? Personne. Pourquoi alors le promettre?
L'amour, c'est une question de confiance, il me semble,
de respect de la liberté de l'autre,
gare à ne pas le confondre avec ce qu'il n'est pas
et qui a pourtant pris sa place un peu trop facilement: la sécurité...
"ça y est je suis casée..." La belle affaire.

Bien sûr que l'idée de vieillir à 2 est une belle idée,
mais on n'a pas toutes le besoin de se "caser" par peur de vieillir seule par exemple...

Surtout quand tu as déjà aimé, les histoires d'amour qu'elles aient duré quelques années ou pas longtemps,
sans parler des âges où l'on aime différemment, mal, bien, profondément, passionnément, à jamais,
on n'oublie pas celles qu'on a aimé, on les porte en nous,
elles nous ont fait celles que nous sommes aussi, en partie,
aimer, c'est pas s'engager, c'est ressentir son coeur qui bat pour quelqu'un,
nul engagement ne peut te garantir ça.

Aimer, c'est rien attendre en retour, si on parle bien du m^me,
aimer, c'est pas "sous condition que tu ne me quittes pas", c'est un acte libre,
c'est maintenant et j'espère demain, c'est avec toi et pas avec une autre,

Tu parles de désinvolture, c'est le contraire de la désinvolture, ça suppose surtout de ne pas tout confondre... ça suppose surtout de pas aller trop vite en besogne, de pas faire porter à l'amour autre chose que ce qu'il est.

Chacune voit midi à sa porte, et chacun déduit ses besoins de son expérience sans doute aussi... Mais la durée n'est pas une garantie d'amour.

Majoritairement les gens ne cherchent pas l'amour mais la sécurité. C'est d'ailleurs ce que tu dis qui est de la sécurité, la peur de la moindre contrariété qui mettrait en péril...surtout la sécurité justement...
Mais l'amour, il ne connait pas l'insécurité, il est simplement éprouvé.
Il porte une exigence de soi vis à vis de l'autre aussi, sans contrat.

Je rêve de tomber amoureuse, par exemple, ça me suffirait de tomber amoureuse, ça apporte de la joie, tu as quelqu'un quelque part à qui tu penses avec émotion tendresse et désir, rien à voir avec un sex friend.

Dali, j'essaie pas de te convaincre, hein,
en la matière, tout le monde tire des leçons de ce qu'elle a vécu ou refait des erreurs qui sont souvent agréable à vivre les soit disantes erreurs.
Et chacun aime à sa façon. C'est un don qui ne supporte aucune condition.

Mais faudrait que tu dises ce qu'est pour toi l'amour...
Parce qu'après tout, chacun tente d'être heureux, chacune à notre façon.

D...

  • Messages: 2306

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageJeu 12 Jan 2017 13:01

Ouch ...

Je le savais pourtant en appuyant sur "envoyer" que j'aurai du rendre mon post nominatif puisque s'adressant plus à l'une que l'autre - voilà ce que c'est que d'être joueuse aussi , parfois on se piège toute seule :-)

Je ne voulais surtout pas donner l'impression d'une attaque ou d'un procès d'intention , ce qui en employant le terme désinvolture est pourtant le premier ressenti qu'on pourrait en avoir - Belle Du Berry , merci de ne pas me découper en rondelles tout de suite ...

Il y a des nuances que je m'imagine mieux saisir chez Personne , sans doute est-ce imputable à la lecture sur le long terme de ses interventions , emportements , qui me font assez souvent sourire ... (elle n'est pas la moitié d'une emmerdeuse ;-) c'est elle-même qui le dit)

Et j'avoue avoir une tendresse particulière pour les gentilles emmerdeuses ... (nan pas d'émotions)

Revenons aux nuances - celles que je saisis bien moins - J'entends bien tout ce qui peut être rédhibitoire , je vais même dans le même sens mais ... ah ben oui y a un mais ...
Je trouve tout aussi rédhibitoire de lire "je sais d'avance que ça ne durera pas" - Ce qui avec force spontanéité induit la notion de sexfriend , tout aussi rédhibitoire pour moi aussi ...
Beaucoup de difficulté aussi à comprendre que l'on puisse évoquer un chagrin d'amour de longue durée - par contre extrêmement ravie de lire les précautions prises pour ne pas tourmenter l'autre - et qu'on en soit devenue aussi désinvolte sur les ruptures suivantes .

Certes quitter plutôt qu'être quittée aide beaucoup dans la démarche mais je ne sais pas , il y a un truc que je n'arrive pas à expliquer ... pas le "c'est comme ça" mais ... la désinvolture ... un truc très froid , limite glaçant , réfrigérant .

Maintenant le mot qui fâche : engagement .
A la lecture , je comprends mieux le bond sur ce mot là - Remplaçons-le alors par chais pas moi ... "la force de l'intention" ?!

Bien évidemment qu'il n'y a ni garantie , ni sûreté , ni assurance qu'une histoire dure dans le temps - C'est un cheminement permanent - La perception que tu en as est assez proche de la mienne et je ne ferais que te paraphraser en la détaillant ici .

Voilà , ouf ... (soupir de soulagement)
L'intimité est un domaine que j'expose rarement en public , je t'envie d'avoir cette capacité à le faire avec autant de simplicité - Me suis un peu sentie mise au pied du mur mais je l'ai un peu cherché - Etre collée contre reste quand même plus agréable ...
(franc sourire)
Bonne journée les filles :-)

D...

  • Messages: 6594

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageJeu 12 Jan 2017 16:35

Personne a écrit:ça c'est ta peur qui te fait dire ça, le besoin de sécurité?


c'est mal d'avoir peur ?

t...

  • Messages: 32

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageJeu 12 Jan 2017 16:53

i]Viens de relire le post, difficile la communication sans le non verbal, les interprétations de travers que je fais, que tu fais, que nous faisons... Les sourires qui ne se voient pas et les interprétations qui en découlent.
Par exemple, quand j'ai lu qu'une d'entre me souhaitait d'être pendue haut et court, je n'ai pas compris, j'ai trouvé ça hard, direct...
Je disais que je mettais l'amour sur un piédestal, ce qui pour elle ressemblait à un échafaud plutôt ce piédestal...
[/i]




L'une c'est moi et comme je vous l'ai écrit, ce n'était pas méchant. Alors je vais m'expliquer puisque vous n'avez pas compris le sens des images que j'ai empruntées pour m'adresser à vous.

J'ai pris l'image de l'échafaud parce qu'à vous lire j'ai eu des ressentis en effet alors peut être ai je été maladroite, mais à vous lire je me suis dis que vous n'étiez pas une chochotte susceptible qui allait se braquer, preuve en est vous en parler, certes sans vous adresser directement à moi, mais je suppose que vous vous êtes contenue pour ne pas me défoncer. ;) ;) (je souris là ok, même pas peur)

Oui dans vos messages vous idéalisez l'amour, mais vous intellectualisez tellement que celà vous fait anticiper et j'ai supposé que celà pourrait vous empêcher de le vivre parce que d'emblée vous pensez que vous serez condamnée un jour ou l'autre par la femme qui partagera votre vie. C'est pour ça que j'ai pris l'image de l'échafaud, hard je suis d'accord.

Mais en tous les cas, je suis sûre celle qui entourera votre cou de sa corde (d'ailleurs en aparté les fibres de Belle du Berry semblent solides et brillantes, oups je vous entremets pardon) ne vous condamnera pas malgré vos supposés côtés invivables (vous avez écrit monstre et le choix de votre pseudo n'est pas anodin). Cette femme là vous comprendra, elle vous laissera votre liberté tout en vous attachant à elle, parce qu'elle sera unique, parce que sa personnalité emboitera parfaitement votre personne et celà même si vous avez tout comme elle des côtés imparfaits.

Une phrase que j'aime beaucoup : "On ne devient pas amoureux en dénichant la personne parfaite, mais en apprenant à connaître parfaitement quelqu'un d'imparfait.» Sam Keen

A plus Personne et pardonnez moi si j'insiste encore à vous pendre haut et cour.

B...

  • Messages: 25

Re: 2017, mets ta bonnette...

MessageJeu 12 Jan 2017 20:45

Il n’est pas vraiment question de désinvolture dans mes propos (et encore moins dans mes relations), ni de fuir à la moindre contrariété, je disais juste que (me concernant) je sais ce qui va me déranger plus tard dans la relation, mais ça n’est pas forcément ça qui me fera y mettre un terme... Le fait que j’arrête une histoire résulte d’un tout dont cette chose fait certainement partie certes, mais pas que…
Et il y a quand même un fossé entre le mariage et le « sex friend » non ?… (pratique à laquelle je serais d’ailleurs bien incapable de me livrer, j’ai trop besoin de sentiments [et pas des moindres] pour m’abandonner aux plaisirs de la chair...)
La palette de nuances est on ne peut plus large en matière de relation amoureuse (ou pas amoureuse d’ailleurs…) Mais tout cela est tellement personnel que quand bien même nous en parlerions des heures, nous ne tomberions jamais d’accord (et heureusement finalement, il en faut pour tous les goûts [doux]…! :-D)
Ce qui est important c’est que chacun(e) trouve son équilibre, seul(e) ou accompagné(e), d’être en effet en harmonie avec soi-même avant tout, c’est bien là le principal… ! 
Amen.

Mais revenons à des choses un peu plus profondes… :
http://www.grapheine.com/bmovie-tv/movi ... 7c6a1.html
(Je ne connaissais pas ce truc, je surkiffe, je découvre et je m’amuse comme une petite folle…!!! :-D)

Et surtout, n’oublions pas de terminer sur une note positive :
https://www.youtube.com/watch?v=2eSi3GWmAE4
PrécédenteSuivante

Retourner vers Entre filles