• Santé
Gayvox.fr
Mieux-vivre sa maladie - Santé
Santé & Mieux vivre sa maladie

Relation medecin - patient


VIH : une prise en charge particulière

 

Etre séropositif signifie voir son médecin assez régulièrement.

 

Autant être à l’aise avec elle ou avec lui. La plupart des personnes vivant avec le VIH, surtout si elles prennent un traitement antirétroviral, ont une consultation tous les trois mois en moyenne.

Le traitement est généralement prescrit à l’hôpital et son suivi peut être effectué en ville. Un éventuel ajustement du traitement, voire un changement, nécessite une visite à l’hôpital.

D’où l’intérêt d’avoir un médecin "référent" d’hôpital, si votre médecin traitant n’a pas la double casquette ville/hôpital. Si tous vos interlocuteurs médicaux n’ont pas besoin de savoir que vous vivez avec le VIH, cela peut être utile dans certains cas. Ainsi, les infections dentaires sont à surveiller particulièrement chez les personnes séropositives, car elles sont très agressives pour le système immunitaire auquel s’attaque le VIH.

Votre ophtalmologiste peut également avoir besoin de cette information.

 


Les maladies infectieuses

En 2008, 37% des nouvelles contaminations au VIH/SIDA ont été contractées lors de rapports homosexuels ; et le risque de transmission du VIH/SIDA est plus important en cas de IST (Infection Sexuellement Transmissible).

L'Enquete Presse Gay révèle que 40% des homosexuels interrogés déclarent avoir contracté une IST au cours de leur vie.

De manière plus générale, il est important pour le praticien d'avoir à l'esprit que devant tout symptôme d'IST ( fièvre, éruption cutanée, adénopathies,...) il est indispensable de prescrire des tests de dépistage incluant bien sûr le VIH/SIDA.


 

Dépistage : CDAG ou médecin de ville ?


La question du médecin est importante pour le dépistage. Si vous choisissez de passer par un laboratoire, vous avez deux options : soit vous vous faites prescrire un test VIH par votre médecin, soit vous pouvez aller directement dans un laboratoire de ville. Dans la seconde hypothèse, vous ne serez pas remboursé.

Vous pouvez également choisir de vous rendre dans un Centre de dépistage anonyme et gratuit (CDAG). L’avantage de cette solution est que vous pourrez aussi y parler à des médecins spécialistes du VIH et des IST, qui pourront répondre à toutes vos questions. Ce degré d’expertise et de conseil supplémentaire peut être très utile. Plus on est informé, mieux on peut prendre soin de soi.


Pour obtenir l’adresse d’un CDAG ou d’un Ciddist, consultez le site de Sida Info Service

 

Publié le 21/11/2011


Informations
Pour utiliser nos services, tu dois être membre de Gayvox et identifié.
Je suis déjà membre Mot de passe oublié ?
Pas encore membre
Je souhaite m'inscrire maintenant :

Rencontres express

Je cherche
Qui cherche
Résidant en


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK