• Santé
Gayvox.fr
Mieux-vivre sa maladie - Santé
Santé & Mieux vivre sa maladie

PrEP: un traitement pour les séronégatifs crédible ?


 

Après la CROI 2012, un traitement pour les séronégatifs de plus en plus crédible


Tous les ans au mois de Mars, la CROI est le rendez-vous mondial de la lutte contre le SIDA, où l’on présente les résultats de nombreuses études. Cette année, parmi les 1142 études détaillées à Seattle, il apparait que la PreP (un traitement d’antirétroviral pour les séronégatifs dont nous avons déjà beaucoup parlé sur GAYVOX), est un moyen de plus en plus crédible en tant que démarche préventive complémentaire. Sauf que la PreP est utile uniquement si on la prend correctement. 


L'essai Fem-PrEP mené chez des femmes en Afrique n'avait montré aucun effet protecteur, par  manque d'observance des volontaires: elles ne prenaient pas régulièrement le comprimé. De nouvelles analyses d'essais récents - Iprex (chez des gays en Amérique du Sud et en Thaïlande) et Partners PreP (chez des couples hétéros dont l’un est séropo)- suggèrent que si on prend bien le traitement, l'efficacité approche les 90%. Une prise du médicament deux jours par semaine pourrait protéger à 75 %, tandis que la prise quatre jours par semaine protègerait à 97 %. 

 


En France, l'essai ANRS – IPERGAY qui a commencé en Janvier 2012, propose justement de tester le principe d’une PreP intermittente chez des homosexuels séronégatifs qui ont parfois du mal à se protéger systématiquement. Plus d'infos sur www.ipergay.fr 


De plus, un gel rectal protecteur s'était déjà montré partiellement efficace au niveau vaginal chez les femmes. Il a été testé dans une formulation plus adaptée à l'usage rectal, et va être testé cette année sur 186 personnes aux Etats-Unis, au Pérou, en Thaïlande et en Afrique du Sud. (Essai MTN-017)



Plus de prévention, oui mais, quid du vaccin ? Malgré de nombreuses désillusions ou abandon de recherches, plusieurs laboratoires pharmaceutiques sont toujours dans la course contre l’épidémie. Le vorinostat par exemple, déjà utilisé contre certains lymphomes cutanés a déjà montré sur quelques personnes qu'il est possible de réactiver les «réservoirs du VIH» (des virus cachés et endormis dans le génome de nos cellules qui obligent à prendre un traitement à vie. Une fois réveillés, il « suffirait de les détruire ». 



Côté traitement, c’est principalement le Quad (quatre molécules dans un comprimé unique) qui a montré qu'il était aussi efficace que le traitement de référence tout en étant bien mieux toléré. Des progrès sont aussi à noter du côté d’une anti-intégrase en un comprimé par jour (le dolutégravir), ou du successeur du ténofovir (le GS-7340), moins toxique en doses plus faibles.


J.Patinier pour Gayvox - publié le  2/04/2012

 

Le dossier PREP sur GAYVOX 


Devenez volontaire de l’essai Anrs – IPERGAY ! 

lire 1 commentaire
b... le 19/04/2012
Titre : ET LE VHB Y CROYEZ-VOUS ?
Commentaire :
ATTEINT DU VHB DEPUIS 89, APRÈS DE NOMBREUX TRAITEMENTS, DONT L'INTERFÉRON, LE BARACLUDE ET LE VIREAD JE CONTINUE DEPUIS 2006, CE DERNIER, PRESCRIT PAR L'HÔPITAL DE BAYONNE ET LE DR OUI, UN 1/J. JE SUIS FATIGUÉ ET À LA LIMITE D'ÊTRE DÉSESPÉRÉ.
Informations
Pour utiliser nos services, tu dois être membre de Gayvox et identifié.
Je suis déjà membre Mot de passe oublié ?
Pas encore membre
Je souhaite m'inscrire maintenant :

Rencontres express

Je cherche
Qui cherche
Résidant en


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK