Prends-moi - Gayvox : Dépistage

Dépistage

LE DEPISTAGE

Une simple prise de sang permet de détecter la présence du virus du sida (VIH) dans l'organisme. C'est une démarche libre et volontaire et les résultats du test sont confidentiels.



L’infection peut être détectée en faisant un test à partir du 15ème jour après la prise de risque (rapport sexuel non protégé ou accident de préservatif avec un partenaire dont on ignore le statut sérologique). Si le résultat est négatif, il faut refaire un test trois mois après la situation à risque pour savoir avec certitude que l’on n’est pas atteint par le VIH. Si on a pris un risque il y a longtemps, on peut quand même faire le test, il n’est jamais trop tard !

 


Même si le test de dépistage du VIH est négatif, vous pouvez avoir été contaminé par une autre infection sexuellement transmissible, alors, quand vous vous faites dépister pour le VIH pensez aux autres IST !

Pourquoi faire les tests de dépistage du VIH et des IST ?

Connaître le résultat du test de dépistage pour le VIH permet de bénéficier le plus tôt possible d'un suivi médical. Aujourd'hui, il existe des médicaments efficaces qui permettent de ralentir l'évolution de l'infection.
Les IST se transmettent très facilement et il n’y a pas toujours de signes visibles. Plus on est dépisté et traité vite plus on évite de développer des complications. La plupart des IST se soigne facilement et quand elles ne sont pas traitées ou qu’elles le sont trop tardivement elles peuvent entraîner des séquelles graves.
Il est recommandé de prévenir votre partenaire lorsque vous êtes atteint par une IST afin que vous fassiez tous les deux le traitement pour limiter les risques de réinfection entre vous.

Où se faire dépister ?

Vous pouvez vous rendre dans les centres de dépistage et de prise en charge existants (il en existe au moins un dans chaque département) : les CDAG (Consultation de Dépistage Anonyme et Gratuite,) pour le dépistage du VIH et des hépatites, les CIDDIST (centres d’information, de dépistage et diagnostic des IST), et les CPEF (centres de planification ou d'éducation familiale) Vous pouvez trouver les adresses de ces centres sur le site de sida-info-service.

Vous pouvez également consulter votre médecin pour le VIH et toutes les IST : il vous examinera et/ou vous prescrira les examens complémentaires éventuellement nécessaires en vous orientant vers les structures adaptées (laboratoire d’analyses médicales, médecins spécialistes…).


Le spot de Sida Info Services : le dépistage

 



Suite du dossier


Je crois avoir pris un risque il y a moins de 48 heures

 

Dépistage : nouvelle campagne 2010 de la mairie de Paris

 

Le test de dépistage, informations pratiques


Enquête 2010 sur le dépistage du VIH et IST.

 


Gayvox et Prends-Moi vous informent

lire 3 commentaires
p... le 12/07/2010
Titre : risque
Commentaire :
ben oui j homme par precaution   fais le , tu as pris un risque assume  ,  ceci t'affole pas tout de même   
G... le 17/08/2009
Titre : Reponse à Indexboy75
Commentaire :
Sans entrer dans les détails et pour parer au
plus pressé: si tu peux, si tu le connais, recontacte ce garçon dès que
possible, le plus vite possible et demande lui quel est son statut
sérologique. Insiste sur le fait que vous avez pris ce soir là un
risque, demande lui s'il se protège normalement (pas de sperme dans la
bouche, utiliser un préservatif à chaque pénétration) et s'il s'agit là
d'un épisode isolé. Cela est difficile mais c'est tout simplement
essentiel pour que tu puisses évaluer le risque que tu as pris.


La réponse de ce partenaire et ton évaluation du risque vont alors
déterminer ce que tu peux encore faire. S'il apparaît que tu as pris un
risque, téléphone au plus vite aux coordonnées que nous t'indiquons dans les LIENS, rubrique Medecin ou prendre RDV avec ton médecin pour évaluer avec un médecin le risque que tu as pris et envisager
de prendre une PEP.
I... le 17/08/2009
Titre : Question...post exposition
Commentaire :
Bonjour, je vous contacte car j'ai eu quelques
soucis ce week-end. En effet, suite à une soirée arrosée, je suis
rentré chez un garçon. Pendant les préliminaire, j'ai senti une douleur
au niveau du frein mais je me suis juste dit que ça avait un peu tiré.
Suite à cela, le garçon en question voulait que je vienne en lui et je
lui ai donc demandé un préservatif, chose à laquelle il a fait mine de
rien entendre.
Ensuite, il a mit mon sexe en lui sans prévenir (et sans
protection). Mon sexe est entré entièrement mais je l'ai rapidement
retiré et je suis en suite rentré chez moi. C'est à ce moment que j'ai
découvert que ma douleur était en fait une rupture du frein. Mes
questions sont les suivantes:
Aurais-je du aller immédiatement aux
urgences pour une
Prophylaxie post-exposition (je ne connaît pas le statut sérologique
dudit partenaire)? Dans le cas où ce partenaire aurait déjà contracté
le VIH, ma blessure augmente-t-elle les chances qu'il me l'ait
transmis? Quel pourcentage? Finalement, devrais-je consulter un médecin
à propos de cette rupture de frein ou est-ce que je laisse cicatriser
tout seul (je ne saigne plus)? Il va sans dire que j'attends les 3 mois
pour faire le test VIH. Je suis très inquiet car je suis conscient du
risque encouru et, de plus, connaissant les règles du safer-sex, je
n'ai jamais pris de risques à ce niveau là. Seulement dans la pratique
ça ne suffit pas toujours... J'espère que mes questions sont claires et
vous envoie mes meilleures salutations.
Informations
Pour utiliser nos services, tu dois être membre de Gayvox et identifié.
Je suis déjà membre Mot de passe oublié ?
Pas encore membre
Je souhaite m'inscrire maintenant :

Rencontres express

Je cherche
Qui cherche
Résidant en

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK