Gayvox.fr
Discrimination chez les gays
Santé & Mieux vivre sa maladie


Discriminé ?



On a toutes et tous bien cerné les enjeux de la discrimination envers les séropositifs quand est apparue la maladie. Sur les murs et dans les propos, SIDA = PD a autant de valeur que PD = PEDO.
La discrimination envers le malade avait et a toujours dans certaines contrées de l'esprit archaïque les mêmes origines : l'ignorance, les préjugés et toutes les formes relatives à la bêtise en général.
Si l'on peut comprendre et rationaliser d'un point de vue intellectuelle, on ne se fera jamais aux ravages qu'elle cause. La discrimination envers les homos hommes ou femmes, n'a pas du tout disparue. Loin de là. Je vous en ferai un petit livre à paraître prochainement qui montrera que les amalgames sont toujours en cours à moins de 100 kilomètres de Paris.

Dans la capitale aussi, certes, mais c'est plus supportable quand on peut aisément des gens d'horizons plus variés, appartenant à des univers qui, sur ces questions là, nous aident à ressituer les ignobles.
S'il n'y a pas de recettes pour conjurer la discrimination des séropositifs, il y a au moins des repères pour tenter de ne pas en être victimes. A défaut, pouvoir s'en départir malgré tout.
Puisque c'est l'ignorance qui nourri les fantasmes les plus creux, au moins, avons-nous des connaissances à livrer aux plus ignares. Non, le virus ne se transmet pas en utilisant les mêmes toilettes que les malades... Vous pensez peut-être que j'exagère ?

Détrompez-vous. Certains en sont encore là ! Il existe un arsenal juridique, bien sur. Il vaut quand même mieux se protéger du repli sur soi et ne pas offrir l'occasion aux gueux de l'esprit de vous choisir pour cible.
Craignez et fuyez comme la peste les simples qui sont parfois plus dangereux que ceux qui les gouvernent. La difficulté consiste à exister en société sans se cacher, sans se replier sur soi, tout en se coltinant le risque de l'injure au coin du bois si l'on ne se cache pas.

Être soi donc, tout en restant sur ses gardes, sans avoir peur tout en restant prudent ! Tu parles d'un équilibre instable ! Y a de quoi devenir schizophrène et paranoïaque à la fois. Chapeau bas à celles et ceux qui tiennent et résistent ! Heureusement qu'on est nombreux.

Lionel Duroi pour Gayvox

En savoir plus :

Réagissez à la discrimination grâce au site VivrePositif.fr
Dossier discrimination sur le lieu de travail

lire 2 commentaires
L... le 30/06/2011
Titre : bsr
Commentaire :

Mais il est un peu normal que la poste adopte cette attitude !!!!!car si tu as été contaminé c'est que tu n'as pas pris tes précaution ...... je viens de tombé sur ton commentaire et quand je lis ça cela me fais bondir ....... après il faut s'appitoyer sur toi et bien non avant de faire marcher ta bistouquette fais marcher ton cerveau perso j'en ai ras le bol ,car nos soins sont de moins en moins remboursé a  cause de gens comme toi !!!!!!! à bon entendeur salut !

G... le 03/09/2009
Titre : Témoignage de Jacques GALLOT
Commentaire :
Employé de la poste, séropositif depuis 1985, je combats les discriminations dont j'ai été victime au sein de mon entreprise.
En décembre 1995 le tribunal administratif de Paris a condamné la Poste, en tant qu'entité, mais a décliné toute responsabilité morale quant aux personnes physiques qui ont suscité ces discriminations relatives à mon état de santé.
Le juge a estimé que la Poste avait commis une faute de nature à engager sa responsabilité.

En effet, l'assistante sociale, l'inspecteur divisionnaire, le chef d'établissement et le directeur des ressources humaines n'ont pas soutenu ma demande d'aménagement d'horaires nécessaire à mon état de santé. Depuis 1991, seul, j'ai dû combattre de front l'attaque fulgurante du sida et le cynisme de l'entreprise la Poste dont le but était de m'exclure le plus rapidement possible du marché du travail.
Durant tout ce temps, j'ai entrepris beaucoup de démarches, qui sont restées lettre morte, auprès de différentes personnalités. J'ai réclamé des sanctions envers ces cadres de la poste que j'estime responsables. Face à ce mépris général et complice, j'ai entamé le 25 juillet 1996 une grève des soins et de la médication.

À présent, devant l'immobilisme des syndicats (7 membres au conseil d'administration de la Poste) et de la plupart des associations de lutte contre le sida (publicité mensongère), je me sens trahi et laissé pour compte. Malgré de timides interventions ne les engageant pas, ceux ci adoptent la même attitude méprisante que ces représentants de la Poste. Ne rien dire et ne rien faire, c'est cautionner et accepter ces comportements discriminatoires.

De plus, la Poste participant au Sidaction et vendant des pin's ruban rouge à ses guichets... on comprend un peu mieux leur réticence à se mouiller et à prendre partie pour un pauvre petit fonctionnaire sans intérêt, qui ne se revendique d'aucune organisation. Dans ces conditions, comment voulez-vous trouver un soutien favorable pour faire reculer ces méthodes inhumaines ? J'ai pris aussi cette décision pour défendre, aider mes collègues (300 000 salariés à la Poste), dont certains atteints du SIDA, et complètement isolés jusqu'au décès ; et aussi pour d'autres cas aussi dramatiques qui aboutissent inexorablement à l'exclusion.
On ne peut compter que sur soi ! Dans ce monde d'égoïstes et d'ambitions personnelles, on est bien loin de ces beaux discours de bonnes intentions et de solidarité.

MA CAUSE EST JUSTE, MA VOLONTÉ EST FORTE
URL : http://www.mygale.org/03/jgallot
Informations
Pour utiliser nos services, tu dois être membre de Gayvox et identifié.
Je suis déjà membre Mot de passe oublié ?
Pas encore membre
Je souhaite m'inscrire maintenant :

Rencontres express

Je cherche
Qui cherche
Résidant en


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK