Gayvox.fr
Plaisir homosexuel
Santé & Mieux vivre sa maladie

Plaisir



Avoir peur du plaisir



Dès qu'on leur parle de plaisir, certains froncent les sourcils. J'en connais. Ils ne leur faut pas grand chose pour les effrayer. Une certaine méconnaissance de la réalité humaine suffit. Ça commence par ne pas se connaître soi-même. Étranger à soi, émigré de l'autre.
Les épreuves, les petites et les grandes, poussent à l'interrogation et font progresser. La maladie en est une. Elle interpelle.

 


Le VIH ébranle l'édifice de nos désirs. Il remet en cause nos échanges intimes. Là où tout devrait être simple abandon, le vilain virus nous contraint à la réserve, la retenue, la prudence, la vigilance. On aimerait tant que cela se résume à de l'attention, de l'échange, de la réciprocité, de l'amour en somme.
A bien y réfléchir, chacun monterait en grade s'il acceptait de reconsidérer ses valeurs et d'opérer un retournement quasi philosophique des approches inculquées.

Rediscuter, remettre en cause, triturer ce qui jusque-là nous semblait acquit. Ne dit-on pas que les échecs sont sources de réussites à venir ? Pour peu qu'on s'autorise à réviser nos approches de ce qu'on a jusque-là classé pour nous en bien et en mal.

Toutes celles et ceux qui ont au moins une fois partagé les épreuves que le vilain virus trame dans les esprits, savent de quoi l'on parle.
L'envie de l'autre et la peur de le toucher. Le désir de lui dire qu'on est habité par l'indésirable pour mieux conjurer les non dits.
Tout faire pour trouver les clés d'accès au partage d'une sensualité. Elles est si rare que le chemin pour y accéder nous paralyse.
Qu'est-ce qu'on fantasme dans la douleur ! Alors que la voie du plaisir est si simple en réalité.
En fait, n'a-t-on pas plus peur de nous-même que de l'autre ? Faisons le pari de la simplicité, des exemples et du concret.
Des images plus que des mots. De l'incarné, du vécu, mieux que ce que l'on peut considérer comme de grands discours ou du théorique, parfois, mais aussi pour y revenir à l'occasion.

Lionel Duroi pour Gayvox.

Voir un témoignage vidéo sur la libido (site VivrePositif.fr)

Votre séropositivité ne doit entraver en rien vos souhaits et envies de voyage ! Vous pouvez vous rendre à l'étranger comme tout autre individu... VIH et voyages

lire 11 commentaires
p... le 18/02/2011
Titre : CANCER DU POUMON
Commentaire :
JE SOUFFRE DEPUIS 1 AN D UN CANCER DU POUMON.
SUIS TRES COMBATIF MAIS UNE FORME DE DETENTE ET D EROTISME ME MANQUE DEPUIS LE DEBUT 29 DECEMBRE 2009.

MERCI DE ME CONTACTER SUR MON MAIL .APLUS J ESPERE POUR CONSEILS ET CONTACT SI POSSIBLE.

PILOU16
c... le 27/03/2010
Titre : Plus comme avant
Commentaire :

Pour dire que devenir séropo ne change rien, il faudrait ne pas avoir connu l'extase de deux corps amoureux fusionnés. Pour ma part j'ai quitté mon amant du moment: Il se mettait ostensiblement en danger avec moi et se servait de mes infidélités démontrées par la contamination pour me pourrir la vie. Ceux d'après ne l'ont jamais su mais ils essayaient constament de contourner ma demande d'utilisation du préservatif. Le dernier qui a réussi à contourner ma vigilence m'a mis dans l'obligation de lui dire la vérité. Il a été sourd à ma proposition d'aller faire un traitement d'urgence. La discussion est devenue impossible. Devant son absence de colère envers moi je suis resté avec ma culpabilité (D'ailleurs je pense que c'est une culpabilité inconsciente et sourde qui pousse les individus à se faire contaminer... Paradoxalement la punition obtenue fait baisser la culpabilité). Lui est resté tétanisé par cette prise de conscience soudaine que sa conduite pouvait le contaminer.


Je suis séropo depuis quatre ans et sous traitement depuis un an. Pour moi la mise sous traitement a été plus difficile à gérer que l'annonce de la séropositivité.


Autre point: même si c'est la vérité, je pense qu'il est psychologiquement malsain et néfaste à l'équilibre du traité de se voir rappelé chaque mois qu'on coûte des centaines d'euros à la sécu... Tout cela semble très judéo-chrétien.


D'autre part j'ai été perturbé par la dissonnance des discours scientifiques: En Suisse des experts affirment qu'avec une charge virale indétectable on est non contaminant, en France on prétend le contraire...


En fait il y a encore beaucoup d'incohérences dans les discours sur les risques, la préventions, les effets secondaires des traitements etc... Jouant entre Eros et Tanatos le VIH reste pour tout le monde diabolique.

v... le 26/03/2010
Titre : seropo depuis 22 ans
Commentaire :

et oui tout se passe bien ! comme quoi un bon traitement est bien meilleur qu'un bon cercueil !


pour éviter le cercueil encore faut'il savoir ou tu en est du vih et donc pensé a se faire dépsiter et trouver des assoc pour en parler...


Ensuite pas de soucis coté sexe tout se passe bien..

r... le 23/03/2010
Titre : Incroyable
Commentaire :
Incroyable que votre questionnaire s'adressé à moi sur mon page d'accueil présuppose que je suis sero+
A quand vous allez parler un peu des gens sero- et tous les efforts que nous faisons pour le rester, plutôt que d'assumer que tout le
monde est seropo?
Pas étonnant qu'autant de jeunes imagine que le VIH est une passage obligé malgré le fait que la majorité silencieuse et invisible
reste négative.
Mais j'imagine que parlé de nous, et d'encourager les jeunes de rester négative intéresse un peu moins vos sponsors Abbot...
h... le 23/03/2010
Titre : bruno le 23/03/2010
Commentaire :
salut a tous moi ça fait maintenant 16 ans que je suis seropo et je le vis tres bein je viens de faire un bilan dernierement et youpi je verrais mon medecin tous les six mois et non plus tous les quatres mois!!!!!le plus dur c'est de trouver un partenaire qui accepte et qui veux bien construire quelque chose de stable avec un mec seropo!!! mais je ne desespere pas !!!!
s... le 21/03/2010
Titre : non malade
Commentaire :
Non malade, je garde le moral.
d... le 20/03/2010
Titre : Garder le moral fait beaucoup
Commentaire :

Il y a tout un tas de putains de maladies ! Avoir le moral en a guéri bien des gens ! C'est dans la tête que ça se passe et l'entourage est un soutien très important aussi.


Je en suis pas séro mais je connais bien la malaie, ça fait 20 ans que ej suis en surcie et je ne compte pas m'arrêter là !


Peu importe le nombre de minutes, jours, semaines ! Profitez-en


Dans tout les cas, il ne faut pas se cacher car au fond ce sont les auters que ça gêne.


Vivez heureux quoi qu'il arrive et ne perdez pas de temps avec des personnes qui sont des parasites.


Aimez-vous tout simplement


 


 


 

s... le 20/03/2010
Titre : non malade
Commentaire :
non malade
j... le 16/03/2010
Titre : ma vie de séropo
Commentaire :

En ce qui me concerne, je vis assez bien le fait que je sois séropo; le traitement se passe sans effets secondaires. J'ai eu la chance que mon infection ait été détectée à temps.Bien sûr lorsque je l'ai appris, ça nous en fout un bon coup mais bon, c'est comme ça.


Le seul problème que je rencontre, c'est un baisse très importante de ma libido. Je n'ai pratiquement plus d'érection et cela me gêne énormément. Je suis obligé de prendre des petites pillules pour que ça fonctionne bien. Je me demande parfois si ce n'est pas parce que je garde ce secret pour moi (à part quelques amis, personne ne sait), je me dis que c'est psychologique, que si j'avouais cela me soulagerait et tout rentrerait dans l'ordre.


En tout cas, je garde le moral. Je me dis qu'il faut se battre pour vaincre ce combat et gagner la bataille, même si je sais que je vais devoir prendre les médoc tout le temps. En ce qui concerne la vie de couple (homo ou hétéro), je rejoins le point de vue de Lapidus1. Il faut trouver le compagnon ou la compagne qui accepte cet état de fait.

l... le 15/03/2010
Titre : vie de séropo
Commentaire :

etre séro+ et vouloir vivre en couple, trouver le compagnon qui l'acceptera ???????

M... le 03/09/2009
Titre : temoignage
Commentaire :
De mon côté c'est avec un an et demie de thérapie et une grosse dépression qui m'a conduite tout droit en psychiatrie que j'ai pu reparler de ce sentiment de culpabilité, celle d'avoir été contaminée, et de se dire "mais pourquoi moi, et qu'aurais je pu faire pour éviter celà".
Malheureusement, si on accepte jamais ce qui nous arrive, on tente de faire avec, car la vie doit reprendre le dessus.
Informations
Pour utiliser nos services, tu dois être membre de Gayvox et identifié.
Je suis déjà membre Mot de passe oublié ?
Pas encore membre
Je souhaite m'inscrire maintenant :

Rencontres express

Je cherche
Qui cherche
Résidant en


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK