• Santé
Gayvox.fr
Mieux-vivre sa maladie - Santé
Santé & Mieux vivre sa maladie

VIH : que peut-on encore améliorer dans la vie des séropositifs ?


 

VIH : que peut-on encore améliorer dans la vie des séropositifs ? 

 

La vie des séropositifs s’améliore médicalement depuis le début de l’épidémie. Mais tant au niveau de l’accompagnement, de la relation au médecin, mais aussi dans l’évolution de la maladie, notamment en vieillissant, mais aussi dans les discriminations, et ce jusque dans les soins funéraires, il y a encore une belle marge de manœuvre pour améliorer le quotidien. 




 

Comment gérer les maladies associées à la séropositivité ? 


Un traitement précoce du VIH permet à la fois de limiter la propagation du virus, mais en même temps d’éviter les co-infections qui profitent des « portes d’entrée ». Les virus de l'hépatite B et C et le VIH partagent les mêmes modes de transmission, les co-infections VIH/hépatite sont donc courantes. Toutes ces maladies opportunistes peuvent alourdir le quotidien des personnes pourtant traitées pour le VIH. Il est donc important de continuer de se protéger des Infections sexuellement transmissibles. En plus des maladies, il y a aussi les effets secondaires qu’il faut diagnostiquer et traiter : nausées, diarrhées ou troubles du sommeil par exemple. Des médecines douces permettent de soulager certaines affections.


Vieillir gay et séropo : la double peine ? Et les moyens… 


Les malades du sida confrontés au vieillissement prématuré 

Les médecins observent chez les porteurs du VIH une surreprésentation de pathologies touchant les personnes âgées, comme ces maladies qui touchent le système nerveux central, mais aussi le système cardio-vasculaire, le métabolisme, et enfin les os et les muscles, mais aussi les infarctus. C’est certainement d’abord la résultante des années 90-2000, où l’on n’a pas traité correctement les malades » (le virus produit un processus inflammatoire dont on sait qu’il a tendance à faire vieillir plus vite l’organisme par exemple), explique la professeure Christine Katlama, qui préside l’Afravih . 

Rentrent aussi en considération la consommation de tabac ou d’autres drogues, le mode de vie. Tous ces éléments peuvent avoir une grande influence. Aujourd’hui, les traitements aujourd’hui sont beaucoup moins agressifs. «Et, surtout, ajoute la professeure Capeau, s’il y a vieillissement prématuré, le meilleur moyen de le prévenir réside dans un diagnostic précoce de la séropositivité, puis un traitement rapide.» Car, paradoxe, ce type de patients aurait une espérance de vie supérieure à la moyenne nationale, car très bien pris en charge. 

 

Sérophobie dans les soins funéraires : quelles avancées ? 


Etonnamment, les séropositifs sont principalement victimes de discriminations dans le domaine… médical ! Ainsi, en fin de vie (et même si certaines personnes peuvent mourir désormais très tard), ils sont victimes de sérophobie au moment des soins funéraires : depuis 1998, il est interdit de pratiquer des soins de conservation (thanatopraxie) sur les corps des personnes décédées du Sida ou d'une hépatite virale, mais la ministre de la Santé Marisol Touraine a levé cette discrimination à partir de 2016. Enfin ! 

 

30 juin  2014 par J.Patinier pour Gayvox.fr


lire 2 commentaires
a... le 14/07/2014
Titre : faire l amour
Commentaire :
bonsoir , divorcé depuis plus de longtemp , je né pas fait l amour depuis 1991, c réel avec les femmes , mais depuis lontemps j ai tériblement envie de aire  amour au lit , etre homosexuel et passiff et soumis , mais la maladie me fait tres peur , mais je n en peux plus , j ai presque perdu le someil , que doige faire ????????????????? avec un homme, j aime ls gay .
X... le 03/07/2014
Titre : ello
Commentaire :
bien  bonsoir , moi je vie avec , de puis les années 80  et je me porte plutôt  bien ,  je suis désormais non contaminant, mai ( prudence ) ,  je vais  en cor  changer de traitement afin  de diminuer les prise s ,et aussi de supprimé   se lui qui es la cause  de l atrophie , se qui devrais me père-mètre de retrouver  des joue ,   enfin je l espère !  sinon  a par ça  je me suis j jamais   enfermé  dans une  bulle  a  me lamenter  , quart je croie  en la médecine et la  recherche  que je  REMERCIE  vivement ;sinon quoi je ne serrais sans doute plus de ce monde ! 
Informations
Pour utiliser nos services, tu dois être membre de Gayvox et identifié.
Je suis déjà membre Mot de passe oublié ?
Pas encore membre
Je souhaite m'inscrire maintenant :

Rencontres express

Je cherche
Qui cherche
Résidant en


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK