• Santé
Gayvox.fr
Mieux-vivre sa maladie - Santé
Santé & Mieux vivre sa maladie

Etude de prévention de l'ANRS : Ipergay


 

 

Fiche d'information provisoire de l'étude de prévention de l'ANRS : Ipergay

 

Traitement antirétroviral « à la demande » en prophylaxie pré exposition de l’infection par le VIH :

 

 

Traitement antirétroviral « à la demande » en prophylaxie pré exposition de l’infection par le VIH : le principe de cette étude sera d'évaluer une stratégie de prévention de l’infection par le VIH comprenant un traitement antirétroviral pré-exposition « à la demande » au sein de la communauté homosexuelle masculine exposée au risque d’infection par le VIH.

L’Agence Nationale de Recherches sur le Sida va lancer à l’automne Ipergay, un essai de prévention chez les gays très ambitieux et présenté officiellement samedi 5 mars aux associations. Son objectif est de mesurer l’efficacité d’un traitement préventif pré-exposition prescrit à des gays séronégatifs ayant des rapports sexuels anaux sans utilisation systématique du préservatif avec au moins deux partenaires dans les six derniers mois.

 

 


C’est une étape fondamentale des stratégies de prévention qui commence avec cet essai et Gayvox.fr vous tient au courant de ces enjeux depuis plusieurs mois (lire Traitement pré-exposition: l’essai de l’ANRS prend forme). 


L'objectif secondaire sera d'évaluer l’évolution des comportements sexuels, et l’éventuelle désinhibition secondaire à la participation à l’étude ; évaluer la compréhension de la prophylaxie et son utilisation pratique par rapport aux recommandations, l’impact du counseling approfondi sur les comportements et le fait de rester séronégatif tout au long de l’essai. Evaluer la tolérance, l’observance de la prophylaxie pré exposition. Estimer les coûts et le cas échéant le rapport coût-efficacité des différentes stratégies de prévention étudiées. Evaluer l’incidence des autres infections sexuellement transmissibles ; évaluer les caractéristiques de l’infection par le VIH chez les sujets infectés (résistances aux ARV).

 


Durée prévue de l’étude

 

12 mois d’inclusion (500 premiers volontaires) et 14 à 38 mois de participation pour chaque volontaire Villes participantes Paris, Lyon et Montréal, dans un premier temps Principaux critères d’inclusion Homosexuels masculins non infectés par le VIH, ayant des rapports sexuels anaux sans utilisation systématique d’un préservatif avec au moins 2 partenaires sexuels différents dans les 6 derniers mois.

Critères d’évaluation

 

Principal :

séroconversion pour l’infection par le VIH, définie par la positivité de la sérologie VIH ou la positivité de la PCR ARN-VIH-1 dans le plasma.

 

Secondaires :

évolution des comportements sexuels, compréhension de la prophylaxie, tolérance, observance, incidence des autres infections sexuellement transmissibles, caractéristiques de l’infection par le VIH chez les sujets infectés, coût-efficacité des stratégies Nombre prévu de sujets 500 dans un 1er temps, si le déroulement de l’étude est jugé satisfaisant, le nombre de volontaires sera étendu jusque 1900 participants.

 

Stratégie de prévention :

La stratégie étudiée dans l’étude repose sur une offre globale de prévention (accompagnement individuel, counseling, dépistage du VIH et des IST, préservatifs, vaccins) associée à la prise de comprimés de Truvada® ou placebo selon le schéma suivant : 2 comprimés avant le 1er rapport sexuel, puis 1 comprimé toutes les 24h pendant la période d’activité sexuelle et une dernière prise de comprimé après le dernier rapport.


Promoteur :

ANRS Début des pré-inclusions : septembre 2011 Comité de pilotage Jean-Michel Molina (Investigateur coordonnateur), Benoît Trottier, Bruno Spire, Mark Wainberg, Gilles Pialoux, Laurent Cotte, Sébastien Gallien, France Lert, Julie Timsit, Constance Delaugerre, Gilles Peytavin, Michel Morin, David Thompson, Jean-Marie Le Gall, Marie Préau, Gabriel Girard, Nicolas Lorente, Isabelle Durand-Zaleski, Isabelle Madelaine-Chambrin, Véronique Doré, Isabelle Porteret, Lucie Marchand, Marie-Christine Simon, Catherine Capitant, Isabelle Charreau, Jean-Pierre Aboulker.

 

Publié le 15 mars  2011 -- Jerémy Patinier/ANRS

lire 1 commentaire
d... le 10/04/2012
Titre : il y a mieux à faire
Commentaire :




la meilleure des préventions est le préservatif ! pas couteux et sans effets indésirables

il faut concentrer les recherches sur les traitements du sida ,pour simplifier les prises ,les effets gênants etc......pensez à ceux qui sont contaminés sans avoir eu de relations non protégées plutôt que de s'évertuer à dépenser de l'argent au près de ceux qui ne VEULENT pas se protéger !

 

Informations
Pour utiliser nos services, tu dois être membre de Gayvox et identifié.
Je suis déjà membre Mot de passe oublié ?
Pas encore membre
Je souhaite m'inscrire maintenant :

Rencontres express

Je cherche
Qui cherche
Résidant en


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK