• Santé
Gayvox.fr
Mieux-vivre sa maladie - Santé
Santé & Mieux vivre sa maladie

Vidéo : la PrEP en question


 

De nouvelles stratégies sont actuellement à l'étude en termes de prévention du VIH.

 

L'une d'entre elle, la « prophylaxie pré-exposition », ou PrEP, consiste à donner, dans des populations à haut risque, une association d'antirétroviraux aux séronégatifs pour les protéger de l'infection par le VIH en cas d'exposition. On pourrait rapprocher cette stratégie de celle adoptée lorsqu'on traite les nouveaux-nés afin de les protéger de la transmission mère-enfant.



Au moment où les premiers résultats nous arrivent, il convient de réfléchir aux implications d'une stratégie qui ne fait pas l'unanimité. L’Agence nationale de recherches sur le sida  (ANRS) va lancer à l’automne Ipergay, un essai de prévention chez les gays très ambitieux. Son objectif est de mesurer l’efficacité d’un traitement préventif pré-exposition prescrit à des gays séronégatifs ayant des rapports sexuels anaux sans utilisation systématique du préservatif avec au moins deux partenaires dans les six derniers mois.

 


Mieux Vivre... Tour de Table sur le PrEP par GAYVOX

 

 

C’est une étape fondamentale des stratégies de prévention qui commence avec cet essai.

En collaboration avec VIH.org, Gayvox vous propose une vidéo  table ronde autour de la PrEP, des nouvelles stratégies en termes de prévention du VIH.

- Charles Roncier, Rédacteur en chef adjoint de VIH.org

- Gilles Pialoux, chef de service à Tenon, rédacteur en chef de Vih.org et de Transcriptases. Co-auteur du Rapport Lert-Pialoux sur la prévention

- Jean Marie Le Gall, de Aides en charge de Méthodologie-innovation-recherche-évaluation
     

 

lire 4 commentaires
a... le 21/07/2011
Titre : juste un comm
Commentaire :
je suis entierement daccord il faudra toujours se battre pour la prevention du VIH c'est plus que primordial
s... le 14/04/2011
Titre : connerie
Commentaire :

ce traitement est une abérration! vous pensez que vous allez prendre un risque mais vous voulez quand même vous en prendre plein le cul sans capote? le PreExp est pour vous!


je sais pas quel idiot a eu cette idée mais si c'est pour ce genre de connerie je ne donnerai plus pour le sidaction! la capote c'est sans aucun risque, ce traitement non!

v... le 12/04/2011
Titre : il ne faut pas se leurrer, il faut le PreExp comme la contraception
Commentaire :
D'abord avoir 2 relations différentes en 6 mois ça peut arriver, et 6 mois c'est long même quand on est fidèle, mais qu'on était avec une relation qui a cassé et qu'on en a cherché une autre qui peut ensuite se stabiliser et donner lieu alors à nouveau à des relations non protégées. Ok il y a le test, mais est-on encore sûr des résultats à moins de 3 mois ? Et avant que la relation s'installe et aboutisse à une certaine fidélité et confiance mutuelle, il peut y avoir encore des hésitations à s'engager.
Rien d'anormal, cela se passe aussi dans le monde hétéro. Alors pour les gays qui sont déjà engagés dans une phase active de stabilisation ou restabilisation, ce traitement préventif sera utile.

Pour les gays qui ne cherchent rien de stable, et passent d'une conquête d'un soir à une autre tout autant sans lendemain, et qui n'ont rien prévu pour stabiliser leur relation (quand ça arrivera, ils le sauront), oui il faut encore le préservatif tout le temps. Mais déjà au bout d'un mois de relation suivie, la tentation est forte de se passer de l'ustensile ou de se laisser faire. C'est dans cette phase d'une relation qui commence à s'installer au bout de quelques semaines que le traitement préventif sera TRES utile, alors que les tests seront encore inefficaces. Et je crois que cela peut concerner beaucoup de monde. 

Au delà de 6 mois, de relation, ce n'est plus utile si on se fait confiance mutuellement (et c'est facile de savoir que l'autre ment sur ses relations hors couple), et vouloir préserver son couple en se protégeant à l'extérieur permettra tout de même des relations occasionnelles non protégées dans le couple pendant cette courte période où le test ne marche pas bien, mais assez longue pour que les relations sexuelles au sein du couple évoluent de façon naturelle.

Si ce traitement peut justement aider les couples à se stabiliser, alors oui, il sera d'autant plus efficace et ses effets en terme de santé publique seront plus visibles. Il ne restera alors plus que les hommes sans relation stable et qui n'en envisage pas encore, sur lesquels on devrait porter l'effort de prévention. Et notamment tous les plus jeunes non financièrement indépendants et qui ne peuvent encore assumer une vie de couple mais ont des relations sexuelles : pour eux il faut absolument développer des campagnes visant les parents afin qu'ils fournissent le matériel de prévention sans poser de question (que le jeune soit gay ou pas d'ailleurs, et qu'il soit un garçon ou une fille d'ailleurs).

Sinon pourquoi offre-t-on la contraception si facilement à toutes les jeunes filles si on n'admet pas qu'elles peuvent avoir des relations non protégées ? En quoi les hommes gays ne devraient-ils pas avoir aussi cette possibilité (sans compter que chez les plus jeunes, les gays ne sont pas encore sûrs d'eux, et peuvent encore se chercher, avec des relations bisexuelles occasionnelles pendant quelques temps) ?

Si on donne aussi facilement la pilule ou le stérilet aux jeunes filles, même mineures, pourquoi on ne peut pas donner de prévention aux hommes ? Ca n'empêche pas le préservatif pour autant en attendant que les relations se stabilisent.

s... le 06/04/2011
Titre : mon avi
Commentaire :
il faut se battre pour la prévention du vih!!!!
Informations
Pour utiliser nos services, tu dois être membre de Gayvox et identifié.
Je suis déjà membre Mot de passe oublié ?
Pas encore membre
Je souhaite m'inscrire maintenant :

Rencontres express

Je cherche
Qui cherche
Résidant en


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK