• Santé
Gayvox.fr
Mieux-vivre sa maladie - Santé
Santé & Mieux vivre sa maladie

30 ans de progrès scientifiques dans la recherche VIH


 

30 ans de progrès scientifiques dans la recherche sur le sida ½ : l’urgence devant l’épidémie

 

Le 21 avril 1984, le virus du sida était découvert. Depuis, l'espérance de vie des malades s'est grandement améliorée, grâce à des nombreuses – mais lentes – avancées scientifiques. Retour sur 30 ans de recherche médicale et de prévention. 

 


Le 21 avril 1984 

L’équipe du professeur Jean-Claude Chermann, qui travaille à l'Institut Pasteur sous la direction de Luc Montagnier, isole un virus étroitement associé au sida, appelé VIH (Virus de l'Immunodéficience Humaine).

 

1985 : Expérimentation de l'AZT

Première molécule anti-VIH, l'AZT (ou zidovudine) dont on identifie l'activité antirétrovirale (plus de 20 ans après son développement infructueux contre le cancer). Elle visant à ralentir la réplication du virus dans l'organisme. Autorisée en 1987, une étude franco-américaine démontre en 1994 que l'AZT diminue de 2/3 le risque de transmission du virus de la mère à l'enfant. L'AZT compte cependant de nombreux effets secondaires difficiles à gérer. Mais utilisé à des doses massives, elle est très violente pour les séropositifs.

De la même famille, le DDI est introduit en 1989, et le DDC, en 1992.

 

1986 : Campagnes d’information 

En attendant des avancées médicales, on informe sur les modes de contamination (sperme et sang) et on promeut le préservatif. Avant 1986, la publicité pour les préservatifs n'était pas permise car assimilé à la propagande antinataliste. En 1987 : première campagne "Le sida ne passera pas par moi" reste timide, ne mentionne pas le préservatif. 

 

1989 : Naissance d'Act up et Création de l'Agence Nationale de Recherche sur le Sida, ANRS.

Entre 1993 et 1995 : on réduit les doses d’AZT

 

1994 : Naissance du Sidaction. 

L’association est destinée à collecter des fonds et sensibiliser le public à propos du sida. 

 

1995 : Découverte d'une nouvelle famille de médicaments, les antiprotéases

Les antiprotéases sont des médicaments qui empêchent la production de particules virales par la cellule infectée. 

 

1996 : Mise au point des premières trithérapies incluant des antiprotéases 

Pour la première fois, on note une diminution de la mortalité due au Sida en France de 25 % en un an. En diminuant la charge virale aussi chez la femme enceinte, les trithérapies peuvent ramener sous la barre de 2% le risque de transmission du virus de la mère à l'enfant.

Le premier test de charge virale du sida est également approuvé aux USA.

 

1997 : Le traitement post-exposition 

LE TPE est un traitement composé d’anti-rétroviraux qui est conseillé dans les 48h après la prise de risque et qui permet, s'il est pris à temps, de réduire de 80 % le risque d'infection. Il est généralisé après avoir été réservé aux personnels de santé.

Les antirétroviraux (ARV) sont enfin disponibles dans les pharmacies de ville.

 

>>  30 ans de progrès scientifiques dans la recherche sur le sida 2/2 : l’amélioration du quotidien

 

En ligne  le 16 juin 2014  - J.Patinier pour Gayvox

lire 3 commentaires
k... le 01/07/2014
Titre : Suite de la chronologie
Commentaire :
1998: Des couples serodifferents S+/S- remarque que le partenaire seroneg reste seroneg.
2001: Suite aux interrogations sur la non transmission du VIH de 1998, une etude donne une reponse:
Groupe 1 composé de S+ en charge virale <400/mL
Groupe 2 composé de S+ en charge virale de 400 à 3500/mL
Et des groupes 3, 4, 5 avec des charges virale bien plus elevées.
2001: Resultats de cette etude:
Aucune contamination n'a lieu dans le groupe 1 avec les S+ en charge virale <400/mL.
Pour le groupe 2, charge virale de 400 à 3500/mL, aucune contamination non plus chez les 51 patients en charge virale inferieure à 1500/mL.
2008: Hirshel devoile enfin la verité 7 ans plus tard, les personnes seropositives suivant une tritherapie efficace ne transmettent plus le virus du VIH/Sida.
2014: La tritherapie reduit la charge virale inferieure à 20/mL chez les S+ les rendant ainsi non contaminant.
Ce sont les sero ignorant (qui se croient seronegatif en ne se testant pas) qui transmettent le VIH car il faut faire le test pour avoir droit a la tritherapie qui rend non contaminant.
S? sans tritherapie = Charge virale +30000/mL.
Seuil de contamination, au dela de 1000/mL.
S+ avec la tritherapie = Charge virale  sous 20/mL.
D... le 26/06/2014
Titre : J attend ma reponse
Commentaire :
Pourkw ne pa nous dire ke le virus du sida est totalement eradique?
M... le 26/06/2014
Titre : yeah!
Commentaire :
Un test bien fait qui permet finalement de se rendre compte qu'on ne sait pas toujours tout et que se tenir informer, c'est bien ! :) 
Informations
Pour utiliser nos services, tu dois être membre de Gayvox et identifié.
Je suis déjà membre Mot de passe oublié ?
Pas encore membre
Je souhaite m'inscrire maintenant :

Rencontres express

Je cherche
Qui cherche
Résidant en


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK