Histoire VéCul : vos témoignages sur le Safe Sex !

Et toi, quelles attitudes as-tu face aux IST et au VIH ?

Ta façon d'en parler avec tes partenaires, tes petites frayeurs, tes mauvaises expériences...

Envoie-nous ton témoignage en cliquant ici !


MaxleMans (dans le forum spécial)
Ma barrière est montée d'un cran quand j'ai appris les circonstances dans lequel un proche a été contaminé. En bouffant un cul justement. Le mélange muqueuse, poils de barbes et petit bobo a eu le dessus. Donc, aujourd'hui, bouffer un cul oui, mais à travers un préservatif ouvert en deux (l'idéal étant un carré de latex, mais ça ne court pas à chaque coin de rue). Le but étant avant tout de donner du plaisir à mon partenaire dans le cadre d'un anulingus, faire usage d'un préservatif ne change pas grand chose au plaisir que je suis à même de lui proposer, du coup. Bien au contraire ! :-)

Finalement, en ce qui me concerne il n'y a pas de gradation. Le risque existe, le cul c'est pour échanger du plaisir, c'est tout sauf mettre en jeu son pronostique vital, celle de son ou ses partenaires.

Et puis, un corps est si vaste, il y a tant d'autres zones érogènes à explorer ! Bref, pour moi, c'est safer sex. A défaut, un gros câlin.

 


Christian de Nice – 29 ans
"On n’avait pas de capotes sous la main alors on s'est dit tant pis et on a décidé de faire sans (pénétration sans préservatif). Quelques semaines plus tard on a eu une discussion et on a pris la décision de faire un test pour pouvoir continuer à avoir des pénétrations et éjaculations complètes."

 


Pierre de Nantes – 34 ans
"Je contrôle la situation et je sais que je peux arrêter et ne pas prendre de risque ... j'ai l'impression aussi que je suis protégé, qu'il n'y a pas vraiment de risque, que le risque ne m'atteint pas... j'ai pris des risques cet été, après coup je me suis dit bon - c'est imprudent - j'avais l'impression que les risques étaient minimes donc que je pouvais me permettre".

 


Julien de Paris - 20 ans, accompagné par Le Refuge
"Je fais ce témoignage pour vous expliquer ce qui m’est arrivé à mes 18 ans.
J’avais, à 18 ans, une innocence comme tout jeune garçon. Je croyais encore au prince charmant mais un soir du mois d’août, j’ai fait l’erreur d’aller dans une boite de nuit où il y avait un beau barman… La dernière fois que je suis allé dans un centre anonyme de dépistage du Sida mes résultats étaient négatifs.
J’étais fragile et sous son influence, il me cachait toute la réalité. Puis je me suis aperçu qu’il ne cherchait que du sexe et n’avait aucun sentiment pour moi.
Je me suis laissé croire au prince charmant…
J’ai un message à faire passer à tous les jeunes : Attention à tout partenaire qui refuse de mettre une capote, dîtes toujours NON. Je fonds en larme quand j’entends des jeunes garçons et filles affirmer qu’ils préfèrent avoir des rapports non protégés. Ce n’est nullement un geste d’amour. "



Tu es OK pour partager ton expérience ?
envoie-nous ton témoignage en cliquant ici


voir aussi :

Le VIH : quels risques pour quelles pratiques ?

Comment se protéger ?

Tes réactions sur le forum.

lire 2 commentaires
S... le 14/07/2010
Titre : merci
Commentaire :
ce virus est une belle saloperie, peu de gens s'en inquiètent, par amour on est prêt à tout, mais surment pas à faire l'amour sans capotes, alors merci pour vos témoignages.
a... le 15/01/2010
Titre : Merci
Commentaire :
Pour les temoignage MERCI
Informations
Pour utiliser nos services, tu dois être membre de Gayvox et identifié.
Je suis déjà membre Mot de passe oublié ?
Pas encore membre
Je souhaite m'inscrire maintenant :

Rencontres express

Je cherche
Qui cherche
Résidant en

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK