Gayvox.fr
Actualités & Revue de presse

Vidéo - Un trop grand nombre de personnes sont séropositives sans le savoir et risquent de transmettre à leur tour le virus.

 

 

En 2016, 5,4 millions de sérologies VIH (virus de l’immunodéficience humaine) ont été réalisées en France par des laboratoires de biologie médicale, dont 300.000 anonymement. Un chiffre considérable qui a conduit à la découverte d’environ 6000 nouvelles contaminations. Un chiffre désespérément constant depuis une petite dizaine d’années. L’une des explications vient sans doute de l’épidémie cachée, c’est-à-dire des personnes contaminées (séropositives) sans le savoir. Ils seraient 25.000 en France selon une modélisation de l’Inserm.

 

On comptait pourtant beaucoup ces dernières années sur l’arrivée de nouveaux outils de dépistage pour réduire ce foyer occulte. Hélas, ni le dépistage communautaire possible depuis septembre 2011 en France par test rapide d’orientation diagnostiques (Trod), 56.300 réalisés l’an dernier, ni les 75.000  autotests vendus en pharmacie en 2016 (disponibles depuis septembre 2015) n’ont amélioré sensiblement la situation.


Ils ont néanmoins l’intérêt d’atteindre une population particulièrement exposée au VIH, principalement les hommes ayant des rapports avec des hommes (HSH) et les migrants. Ces deux groupes constituaient les deux tiers des personnes dépistées par des tests rapides.


«Plus on connaît tôt son statut sérologique, plus le bénéfice est grand»

François Bourdillon, le directeur général de Santé publique France

 

Les experts de Santé publique France, qui ont publié un bulletin épidémiologique hebdomadaire entièrement consacré à l’épidémie d’infection à VIH/sida, soulignent deux enjeux de santé publique: le retard diagnostic et la dynamique de l’épidémie dans certains groupes de population (HSH, migrants originaires d’Afrique subsaharienne).

 

Le retard diagnostic reste important, «Plus on connaît tôt son statut sérologique, plus le bénéfice est grand, rappelle François Bourdillon, le directeur général de Santé publique France. Le bénéfice est individuel mais aussi collectif car le risque de transmettre le VIH à un partenaire pour une personne traitée avec une charge virale indétectable est quasi nul.»

 

Même dans le groupe des HSH, pourtant sensibilisé au VIH/sida et bien informé sur les moyens de protections tels que la PrEP (prophylaxie pré-exposition), seulement la moitié des infections font l’objet d’un dépistage précoce et 18 % des infections sont découvertes à un stade avancé. La majorité des nouvelles contaminations concerne toujours les hétérosexuels (3200), devant les HSH (2600). Cependant la découverte de séropositivité diminue d’année en année (-9 % entre 2013 et 2016) chez les hétérosexuels, avec une baisse plus marquée chez les hommes que chez les femmes, alors qu’elle reste stable chez les HSH.

 

La vulnérabilité des populations migrantes est bien connue. D’ailleurs, l’enquête ANRS-Parcours publiée en 2015 montrait qu’entre 35 % et 49 % des migrants contaminés l’avaient été après leur arrivée en France. Les auteurs insistaient sur la nécessité de mieux connaître, dans ces groupes, les comportements sexuels de prévention et d’améliorer leur information.

 

Autre motif de déception relatif, la PrEP reste encore peu utilisée (environ 3000 personnes fin 2016). Cette stratégie qui vient compléter l’éventail préventif dont le socle reste le préservatif s’adresse aux personnes qui ne sont pas infectées par le VIH, n’utilisent pas systématiquement le préservatif lors de leurs rapports sexuels et sont à haut risque de le contracter. Elle consiste à prendre une combinaison de deux antirétroviraux (Truvada) soit en continu (1/j), soit à la demande, selon un protocole particulier (plusieurs prises nécessaires entre un jour avant et un jour après le ou les rapports sexuels à risque) en fonction des rapports sexuels envisagés.


Source : Le Figaro


En ligne le 1er décembre 2017

#VIH-Sida #PrEP #HSH #Dépistage

Informations
Pour utiliser nos services, tu dois être membre de Gayvox et identifié.
Je suis déjà membre Mot de passe oublié ?
Pas encore membre
Je souhaite m'inscrire maintenant :

Rencontres express

Je cherche
Qui cherche
Résidant en

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK